Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

La nouvelle technique de piégeage va faire des petits

Mettre la pression sur les ragondins tout en ménageant et en motivant les piégeurs bénévoles, c’est l’équation que tente de résoudre la Fdgdon grâce à une nouvelle technique de piégeage qu’elle compte diffuser plus largement.

La technique du pré-appâtage porte ses fruits et devrait être mise en place dans les prochaines années à l’échelle du
département.
La technique du pré-appâtage porte ses fruits et devrait être mise en place dans les prochaines années à l’échelle du
département.
© Fdgdon

Une portée de ragondins compte entre 6 et 8 petits, une femelle peut générer trois portées par an et un ragondin est apte à la reproduction dès 6 mois. Ces quelques éléments montrent que la courbe démographique peut vite s’affoler quand on ne régule pas ce nuisible responsable de nombreux dégâts, sur les berges et sur les cultures (blé, colza, maïs, prairies…). Cet animal, vecteur de la leptospirose, qui peut occasionner des avortements chez les bovins, n’est pas désiré. C’est automatique : quand la pression diminue, la population augmente.

Cette pression dépend en grande partie de l’investissement de préleveurs bénévoles. Dans le département, ils sont environ 1 000 à piéger les ragondins pour le compte de la Fdgdon. Des pêcheurs, agriculteurs, riverains, chasseurs, retraités… un tissu de bonnes volontés parfois fragile. Une fibre bénévole dont la Fdgdon veut prendre soin car piéger le ragondin, c’est s’embarquer pour une campagne de quatre semaines. « Souvent, vers la fin de la période, on ressent de la démotivation des bénévoles », constate Christophe Suire, technicien à la Fdgdon.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

S’installer hors cadre familial : saisir l'opportunité
Audrey Pelletier a rejoint l’équipe du Gaec du Petit Chauveux en juin 2020, après un stage parrainage d’un an. Passionnée par l’…
Le chanvre français prépare le virage de la fleur
Dans le cadre de l'expérimentation en France du cannabis à fins thérapeutiques, l'Agence nationale du médicament (ANSM) devrait …
Et soudain, Exoudun... un village bouillonnant
Au centre d’un triangle St-Maixent-Melle-Lusignan, à équidistance de Poitiers et de Niort, se niche à flanc de colline le village…
Coloré, l'enrubannage exprime la solidarité
On les voit se multiplier dans les champs depuis 2017. A l’initiative du fabricant de film plastique trioplast, les bottes de…
Agriculture de conservation, Deux-Sèvres.
La plante nourrit les animaux, les racines le sol
Noam Cornuault organisera sur son exploitation, à l’automne, avec la chambre d’agriculture, un rendez-vous des couverts. Il…
Record de vente de béliers rouge de l’Ouest
106 reproducteurs rouge de l’Ouest ont été vendus, à la station de contrôle individuelle de Saint-Hilaire-du Bois.
Publicité