Aller au contenu principal

Pyrénées Atlantiques
La pierre d’Arudy en quête d’une indication géographique

Le marbre béarnais d'Arudy
© Benoit Grolleau

Non gélive et extrêmement résistante, avec différents tons de gris, la pierre d’Arudy possède les mêmes qualités que le marbre. Elle est utilisée depuis des générations dans la construction et pour la voirie. Elle est même prisée de certains sculpteurs. Avec de telles qualités, cette pierre de roche calcaire est connue bien au-delà des frontières pyrénéennes… à tel point que son appellation est, de plus en plus, usurpée par des carrières françaises, voire étrangères.

Or la pierre d’Arudy s’extrait uniquement dans trois villages des Pyrénées-Atlantiques où les «  mud mounds  » (monticules de boues) permettent la formation de cristaux très fins, caractéristiques de la pierre. C’est pourquoi un collectif de huit entreprises locales (marbriers, carrières…) a déposé une demande d’identification géographique auprès de l’INPI* afin de protéger ce produit local.

* Institut national de la propriété industrielle 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
Publicité