Aller au contenu principal

Bovins
La production bovine à la recherche d’un nouveau souffle

La filière bovine française, malmenée depuis cinq ans, est à un point de rupture économique. Un changement d’orientation est indispensable pour le maintien de l’élevage, d’autant que des marchés nouveaux s’ouvrent et des concurrents deviennent moins pugnaces.

Après cinq années de revenus bas, les prix à la production de la viande bovine se sont redressés en fin d’année 2011. Maigre consolation selon les professionnels de la filière, qui la qualifient toujours de fragile. Et pourtant, les mois à venir pourraient être décisifs concernant les choix politiques qui seront faits. Entre élection présidentielle, élection législative, élections des chambres et négociations sur la nouvelle PAC, les changements politiques à venir définiront les orientations d’une filière encore robuste (la France est le premier producteur de viande bovine en Europe), mais qui a besoin d’un nouveau souffle pour ne pas se désengager totalement. La FAO et l’OCDE tablent sur une progression de la consommation de 15% sur les dix prochaines années. Plus précisément, une croissance de 20% est attendue dans les pays en développement (soit + 7,6 millions de tonnes) et de 5% dans les pays développés zone OCDE (soit + 1,36 million de tonnes).

Lire la suite en page 3 d'Agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité