Aller au contenu principal

La prolongation de six à neuf mois des contrats saisonniers décidée le 14 mai

© Institut Rousseau

Le projet de loi visant à prolonger la durée annuelle de séjour des saisonniers extra-européens de six à neuf mois sera examiné par les députés le 14 mai en séance publique. Vu que « la fermeture des frontières a empêché un certain nombre de travailleurs saisonniers de rejoindre la France », dit le texte, « une prolongation exceptionnelle » du séjour des saisonniers déjà présents sur le territoire « pourrait être envisagée, dans la limite autorisée par la directive, qui est de neuf mois » (directive européenne n°2014/36, NDLR). Déposé à l’Assemblée nationale à l’issue du Conseil des ministres le 7 mai, ce projet de loi portant diverses dispositions urgentes pour faire face aux conséquences de l’épidémie de Covid-19 (n°2907) sera examiné en commission spéciale d’ici jeudi. La mesure de prorogation des contrats saisonniers concerne les travailleurs dotés d’une carte de séjour pluriannuelle (CSP) présents en France « à la date du 16 mars 2020 ». Il s’agit principalement de travailleurs de nationalité marocaine et tunisienne. « Cette mesure devrait offrir des possibilités de recrutement aux employeurs du secteur agricole » et « elle n'aura aucun coût », précise le texte.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

En 4L, avec l’agriculture et la mécanique pour bagages
A 18 et 19 ans, Bastien Sémillé et Thomas Rousselot s’embarquent dans l’aventure du 4L Trophy, édition 2023. Pour faire honneur à…
Une diversification en un temps record
Installer un associé rapidement, à moindre coût et sans bouleverser l’organisation de l’exploitation, c’est ce qu’ont réussi à…
Quentin : 100% aviculteur, et... 100% épanoui
Après des années à enchainer les boulots les plus divers, Quentin Le Thoueil a saisi une opportunité de s’installer à Voulmentin…
Les coopératives se mouillent pour maintenir l’élevage
Deux bâtiments neufs (l’un pour poules pondeuses, l’autre pour lapins) ont été inaugurés à Gascougnolles et à La Chapelle-Saint-…
Sur les marchés, la Parthenaise tente de trouver l’équilibre
Un point sur le marché de la Parthenaise a été fait à l’occasion de l’assemblée générale de France Parthenaise, vendredi 2…
Quelles règles concernant les nuisances sonores ?

Semer ou moissonner sans que personne ne le remarque est impossible ! Cependant, le bruit ne doit pas…

Publicité