Aller au contenu principal
Font Size

Viticulture
La récolte 2020 s’annonce belle, avec un bon état sanitaire

Tout au long de la campagne 2020, la vigne s’est montrée précoce, du débourrement aux vendanges. La récolte devrait profiter de ces bonnes périodes dans l'ex-territoire du Poitou-Charentes.

Vendanges, Poitou-Charentes
Coup de chaud et pluies n’ont que peu impacté la qualité de la vigne.
© DR

Cette année, c’est avec trois semaines d’avance que le débourrement de certaines variétés comme le Chardonnay et le Sauvignon blanc commençait. Et ce débourrement précoce était très propice au gel. Mais malgré cela, le gel du mois de mars et de début avril n’a provoqué que peu de dégâts et seulement quelques bourgeons ont été brûlés dans les parcelles les plus précoces.

De mi-avril à fin avril, des températures quasi estivales ont provoqué l’accélération de la pousse de la vigne. Avec ces températures et un stade de sensibilité atteint pour les parcelles précoces, on a pu observer les premiers symptômes d’oïdium aussi bien sur feuille qu’inflorescence et rameaux, dès la deuxième semaine de mai.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité