Aller au contenu principal

Géopolitique
La Russie prolonge l'embargo alimentaire contre les Occidentaux

© Fotolia

Le président russe Vladimir Poutine a prolongé, le 21 novembre, jusqu'à fin 2021 l'embargo sur les produits alimentaires occidentaux, introduit en 2014 en représailles aux sanctions décrétées par les Américains et les Européens contre Moscou pour son rôle dans la crise ukrainienne.

Le décret, signé samedi par M. Poutine, prolonge jusqu'au 31 décembre 2021 l'interdiction d'importer en Russie des produits alimentaires provenant principalement de l'Union européenne. Ces mesures, prises en août 2014, s'appliquent à la plupart des produits alimentaires venant des pays qui sanctionnent la Russie pour l'annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée, en mars de la même année, et son soutien aux séparatistes de l'Est de l'Ukraine.

Cet embargo a depuis été prorogé à cinq reprises, répondant à la prolongation des sanctions économiques européennes. Fin juin, l'Union européenne a décidé de prolonger de six mois ses sanctions économiques contre la Russie en raison du conflit dans l'Est de l'Ukraine. L'UE ne reconnaît pas l'annexion de la Crimée par la Russie en 2014, qu'elle qualifie de «violation du droit international». Les autorités russes affirment toutefois que l'embargo favorise le développement du secteur agricole national auquel elles versent d'importantes subventions.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La pétition reste ouverte pour complément d’enquête
Le collectif BNM a défendu devant la commission PETI un examen approfondi du dossier des réserves.
Publicité