Aller au contenu principal

La situation de la tuberculose bovine en Deux-Sèvres est plutôt rassurante

86 % des 84 foyers de tuberculose découverts cette année en France sont situés en Nouvelle-Aquitaine. Si les éleveurs des Deux-Sèvres doivent être vigilants, la situation est saine depuis fin 2015.

L’intradermotuberculination nécessite une injection dans 
l’encolure puis une lecture au cutimètre trois jours plus tard.
L’intradermotuberculination nécessite une injection dans
l’encolure puis une lecture au cutimètre trois jours plus tard.
© Serge Grente

Fin 2014, plusieurs troupeaux étaient abattus en Deux-Sèvres suite à la découverte de foyers de tuberculose dans l’extrême nord du département. Fin 2015, un nouveau foyer a été mis en évidence dans un élevage du sud Deux-Sèvres, suite à la découverte à l’abattoir d’un bovin confirmé tuberculeux.
Comme le prévoit la réglementation, une surveillance renforcée de la maladie autour des foyers durant trois ans a été mise en place ainsi que dans tous les élevages en lien épidémiologiques avec ceux-ci. Les trois années de prophylaxie renforcée dans le nord se sont achevées le 30 avril 2017 sans qu’aucun autre foyer ne soit mis en évidence, ce qui a permis de conclure qu’il n’y a pas eu d’extension de la maladie dans ce secteur.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité