Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

La situation est normale pour les eaux souterraines

Comme chaque année à cette époque, le BRGM fait le point sur la recharge en eaux souterraines. Tour d'horizon.

La France a bénéficié d’un épisode pluvieux important au début du mois de février qui lui a permis de recharger ses nappes et de ne pas subir le contrecoup d’un automne et d’un début d’hiver secs.
La France a bénéficié d’un épisode pluvieux important au début du mois de février qui lui a permis de recharger ses nappes et de ne pas subir le contrecoup d’un automne et d’un début d’hiver secs.
© Gilles Cattiau/Inra

Cet hiver, on a eu chaud, au sens propre comme au sens figuré. Et les disponibilités en eau n'échappent pas à ce constat. « Au 1er février, la recharge était très déficitaire. Mais entre février et mars, la recharge a été importante », explique Philippe Vigouroux, hydrogéologue et chef de projet à la direction eau, environnement et écotechnologies du bureau de recherche géologique et minière (BRGM). De ce fait, au 1er avril et grâce aux pluies abondantes qui ont arrosé la France après le début du mois de février, 76 % des niveaux des eaux souterraines sont normaux ou supérieurs à la normale. Voilà pour le constat. Et la tendance ? « 76 % des points suivis sont stables ou en hausse », ajoute-t-il. Et si les niveaux de recharge atteints restent très légèrement inférieurs à ceux de 2014 et de 2015 (83 % dits normaux ou supérieurs pour cette année-là) à la même époque, on se situe bien au-dessus de la mauvaise année 2012 (11 % des nappes possédaient alors un niveau égal ou supérieur à la normale seulement). Ce constat explique l'inquiétude au 1er février de cette année puisque l'Hexagone se situait peu ou prou dans une situation similaire à celle de 2012 à pareille époque.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 6 mai 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Un magasin à la ferme pour faire Coop chez vous
Les 12 et 13 juin, Mickaël et Pascale Boudier vont inaugurer La Gâtinelle, leur magasin à la ferme, à Gourgé. Fruit d’un…
Un entrepreneur français lance une «agence internationale de notation des sols»

L'entrepreneur Quentin Sannié, co-fondateur de Devialet (start-up hi-fi) a annoncé, dans un communiqué le 5 juin, le lancement…

Le département passe à l’acte 2 de son plan de relance
Après un premier plan d’aides annoncé le 21 avril dernier, le Conseil départemental en a entamé un deuxième, doté d’un budget…
Grégory Nivelle, nouveau président de la Fnsea 79 : « Les agriculteurs n’imposent pas un modèle, ils répondent à des attentes »
Mardi 9 juin, la nouvelle équipe de la FNSEA 79 a élu Grégory Nivelle président. L’éleveur laitier du sud Deux-Sèvres succède à l…
Quand l’installation tient à un permis de construire
Au Gaec Lactagri, à Aiffres, la relève est presque assurée : deux porteurs de projet sont dans l’attente de la construction d’un…
Guillaume Largeaud, attaché au Marais... et à faire bouger les lignes
Son passage à Top Chef Les grands duels, le 10 juin, nous a laissé sur notre faim. Portrait d’un éleveur convaincu que la…
Publicité