Aller au contenu principal

Doux
La solidarité des éleveurs Doux, une force à ne pas négliger

L’ultimatum adressé par les éleveurs à Doux a payé. Pour Alexis Baillargeau, président de la section avicole de la Fnsea79, les autres opérateurs ont intérêt à tenir compte de ce précédent.

© Réussir
Même si les règlements intervenus en début de semaine dernière ne représentent que 50% de leurs créances, les éleveurs en contrat avec Doux ont remporté une bataille. Pour Alexis Baillargeau, président de la section avicole de la Fnsea 79, « le forcing » des éleveurs est « un exemple de solidarité ». Il est vrai que l’enjeu était de taille. Si les éleveurs avaient dû mettre leur menace à exécution, en refusant les mises en place, « chaque semaine, 250 000 poussins partaient à la poubelle ».
Au-delà de l’affaire Doux, c’est un appel que lance le délégué syndical. « Que les industriels fassent attention. Ce qui s’est passé avec Doux doit les tenir en alerte. Quand les éleveurs se serrent les coudes, la solidarité est une force qu’ils doivent prendre au sérieux. » Cette mise en garde vaut pour tous les opérateurs y compris « un groupe régional important » qui a annoncé un prélèvement de 2 euros par mètre carré sur la volaille industrielle. « Officiellement pour faire participer les éleveurs à la hausse du coût de l’aliment », rapporte Alexis Baillargeau.
Ce n’est pas sa façon de voir les choses. Il estime que ce n’est pas en faisant comme cela que l’on va pérenniser la  production dans la région et permettre le renouvellement des éleveurs.        
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Les JA mettent en scène la comédie amère des prix agricoles
Répondant à un appel national à manifester, les JA et la Fnsea 79 ont organisé une remise des prix décalée à l’intention des GMS…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Les travaux de la ferme aux 1200 taurillons pourraient débuter en 2021
La décision de la cour administrative d’appel, le 29 décembre, a fait tomber l’annulation de l’autorisation d’exploiter qui avait…
Publicité