Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Gilles Brenon, président de GAEC & Sociétés
La transparence des GAEC menacée

«Le principe initial de reconnaissance du statut professionnel de chaque associé de GAEC, ou « transparence », est de plus en plus battu en brèche, ignoré ou limité, depuis trop longtemps et dans de trop nombreuses réglementations.
Cette situation remet en question l’avenir des GAEC et des sociétés, et entraîne de nombreuses conséquences négatives sur l’agriculture française. Elle freine le développement de l’activité agricole et de l’emploi, elle compromet l’installation en GAEC, elle crée des surcoûts qui nuisent à la rentabilité des entreprises et empêche de saisir les opportunités économiques qui se présentent aux GAEC.
C’est pourquoi, à l’occasion du cinquantenaire de la loi sur les GAEC, représentant l’agriculture de groupe, exige que la loi soit appliquée, dans toutes les réglementations, sans limitation ou plafonnement, pour que chaque associé de GAEC soit pleinement reconnu. »

Motion à télécharger en pièce jointe.
1RGYBPTN_1.pdf (13.29 Ko)
Légende
Motion
© N. C.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

D’une exploitation à l’autre, des impacts du simple au double
Sur le pont en plein cœur de la crise qui cloître la majorité des Français chez eux, les agriculteurs s’adaptent avec courage à…
Machin'Agri Saison 1 #épisode4
Découvrez l'épandeur Ploeger AT4103 trois roues. 
Intergénérationnel, le palet fait des adeptes
Jeu traditionnel des départements de la Vendée et du Poitou, le palet n’a rien d’une activité ringarde et séduit les grands comme…
Pour l’avenir du métier : anticiper la reprise
La MFR Saint-Loup-sur-Thouet et la chambre d’agriculture des Deux-Sèvres ont noué un partenariat depuis deux ans pour améliorer…
Pas de restriction pour les activités agricoles

"Après échange avec le Ministre de l’Agriculture, il est, ce matin, confirmé que les activités agricoles ne sont pas…

Lezay, Parthenay : plus de cotations actuellement en Deux-Sèvres
A Lezay, comme à Parthenay, les acteurs des marchés sont inquiets. Les cotations n’ont plus lieu depuis deux semaines alors que…
Publicité