Aller au contenu principal

A la veille de Pâques, la FNO (ovins) interpelle le gouvernement et les distributeurs

© Fédération nationale ovine

Dans un communiqué du 20 mars, la Fédération Nationale Ovine demande une « plus grande solidarité nationale », interpelant le gouvernement et les distributeurs. L'inquiétude monte dans la filière à la veille de Pâques, « une période cruciale de la consommation de viande d’agneaux français », rappelle la FNO. « On ne sait pas ce que ça va donner, s’interroge Hervé des Déserts, directeur de la Fedev (métiers de la viande), car c’est une viande festive que les gens mangent habituellement en famille. » La FNO appelle donc les distributeurs à mettre « prioritairement en avant la viande d’agneau français dans leurs rayons pour booster la consommation ». Dans ce débouché, 56% de la viande d'agneau est importée, rappelle le syndicat. Par ailleurs, la FNO demande au gouvernement d' « assouplir les règles de stockage de la viande d’agneau français », tout en saisissant « les opportunités d’exports possibles vers le pourtour méditerranéen ». Elle demande au gouvernement de classer l’élevage « dans les domaines prioritaires d’approvisionnement en matériels de protection (…) pour protéger et rassurer les salariés, les vétérinaires et tous les acteurs ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
Publicité