Aller au contenu principal

Préfecture
La vigilance va de pair avec le déconfinement

La levée du confinement progresse, de secteurs en secteurs. Néanmoins le virus est encore là et la prudence reste de mise.

Si le port du masque n’est pas obligatoire dans l’espace public, il est fortement recommandé par les pouvoirs publics et peut conditionner l’entrée dans certains magasins.
© J. Gautelier

Depuis le 11 mai, les deux-sévriens expérimentent un quotidien plus libre, mais encore bien modifié par la pandémie. Si les écoles ont rouvert, ainsi que les collèges depuis le 18 mai, le virus circule encore. Quand il n’est pas obligatoire, le port du masque est recommandé, et les commerçants peuvent conditionner l’entrée dans leur boutique à cet équipement. Un décès dû au Covid-19 a été constaté cette semaine, ainsi que deux hospitalisations supplémentaires. Aucun cluster n’est toutefois à déclarer. Dans les établissements où des cas ont été identifiés (Ehpad de Mauléon et Châtillon-sur-Thouet, écoles de Melle et Chauray), la situation est sous contrôle selon l’ARS. Sur validation par la préfecture, des lieux touristiques et culturels reprennent l’accueil du public : Zoodyssée, Mouton Village, les tumulus de Bougon… La promenade et la pêche sont réautorisées. « Il est important de continuer à respecter les gestes barrières, a rappelé le préfet. Il serait fâcheux d’anéantir nos efforts. Sur la route aussi, j’appelle les deux-sévriens à se montrer prudents en ce weekend de l’Ascension. Les accidents mortels ont baissé de 40% depuis janvier, il ne s’agirait pas de repartir à la hausse ».

Agriculture, des sujets de saison

Le préfet a assuré que le dossier des réserves de substitution suivait son cours. Il a souligné la hausse de dépôt de dossiers PAC qui a permis de dépasser le taux de 75% nécessaire au bon déroulement des instructions et versements. Des réunions sur l’emploi agricole ont été et seront aussi organisées avec les syndicats et acteurs économiques locaux pour trouver des solutions avant l’intensification de la saison pour les pommes et melons principalement. La piste d’embaucher des anciens salariés du Rouge-Gorge a été évoquée.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
Sécheresse, printemps, Deux-Sèvre, élevage, céréales.
Chaque jour qui passe entame le potentiel des cultures fragilisées par le gel
En un mois, l’excellent potentiel créé par les conditions météo de l’hiver est largement entamé. Chaleur en mars, froid, vent d’…
Publicité