Aller au contenu principal

Bovins
La visite sanitaire obligatoire devient biennale

La DGAL rend la visite sanitaire obligatoire seulement tous les deux ans.

Instaurée en 2005, la visite sanitaire obligatoire répondait au souci, de prévenir les maladies réputées contagieuses (santé animale). Cette mesure, qui est prise totalement en charge par les pouvoirs publics, est modifiée sur trois points : son rythme devient biennal avec extension du dispositif aux productions avicole et porcine ; elle intègre désormais la santé publique vétérinaire ;    un réseau de surveillance et de prévention des risques sanitaires est constitué.
Les vétérinaires désignés par les éleveurs ovins restent chargés des visites obligatoires. Ils peuvent les réaliser à l’occasion des visites classiques. Le formulaire signé par le vétérinaire sanitaire et par l’éleveur devra être archivé dans le registre d’élevage.
Toutefois, ce n’est pas un contrôle officiel. Les informations recueillies permettront à l’administration d’établir une analyse de risque.
Un article paraîtra prochainement lors de la parution des textes. La FDSEA se tient à la disposition de ses adhérents pour toute information complémentaire.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
La vente de taureaux des Sicaudières se tiendra en présentiel et en ligne
Le 12 mars, la station d’évaluation du lycée agricole de Bressuire proposera 35 taureaux à la vente. Dernière vente de charolais…
Publicité