Aller au contenu principal

Bovins
La visite sanitaire obligatoire devient biennale

La DGAL rend la visite sanitaire obligatoire seulement tous les deux ans.

Instaurée en 2005, la visite sanitaire obligatoire répondait au souci, de prévenir les maladies réputées contagieuses (santé animale). Cette mesure, qui est prise totalement en charge par les pouvoirs publics, est modifiée sur trois points : son rythme devient biennal avec extension du dispositif aux productions avicole et porcine ; elle intègre désormais la santé publique vétérinaire ;    un réseau de surveillance et de prévention des risques sanitaires est constitué.
Les vétérinaires désignés par les éleveurs ovins restent chargés des visites obligatoires. Ils peuvent les réaliser à l’occasion des visites classiques. Le formulaire signé par le vétérinaire sanitaire et par l’éleveur devra être archivé dans le registre d’élevage.
Toutefois, ce n’est pas un contrôle officiel. Les informations recueillies permettront à l’administration d’établir une analyse de risque.
Un article paraîtra prochainement lors de la parution des textes. La FDSEA se tient à la disposition de ses adhérents pour toute information complémentaire.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité