Aller au contenu principal

Label anti-gaspillage : un lancement officiel mais des conditions d'obtention toujours inconnues

© Pascal Xicluna / ministère agriculture

Suite à la parution d'un décret ministériel à la veille de Noël, les ministères de l'agriculture et de la transition écologique ont annoncé, dans un communiqué le 28 décembre, le lancement du label anti-gaspillage alimentaire. La création de ce label avait été inscrite dans la loi de février 2020 contre le gaspillage alimentaire, dans le but de mettre en avant des « initiatives vertueuses ». Le décret paru le 24 décembre rappelle l'objectif visé par le label et sa gouvernance, mais n'en précise pas les conditions d'obtention. Tout juste annonce-t-il que les conditions d'obtention et de contrôle seront connues « dès 2021 » pour les secteurs de la distribution alimentaire et la restauration collective. Cette mesure transcrit les amendements portés par Guillaume Garot (PS) et Matthieu Orphelin (ex. LREM, ex-EDS), adoptés en novembre par la Commission du développement durable, malgré les réticences de l'ex-ministre alors en charge du texte, Brune Poirson. Les amendements en question citaient plusieurs exemples de pratiques vertueuses susceptibles d'être valorisée: « autorisation de glanage dans les champs, la transformation des fruits et légumes moches ou encore la formation des professionnels à une cuisine moins génératrice de déchet ». La mesure avait déjà été proposée par Guillaume Garot dans un rapport parlementaire en 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
PCAE : 80 millions d’euros sur un an, du jamais vu
L’enveloppe de cette année permettra de financer plus du double des projets habituels, avec une sélection plus large que par le…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
Associés du GAEC la Vallée des Blondes, Deux-Sèvres, Nouvelle-Aquitaine, Blonde d'Aquitaine, Vaches allaitantes
Pilot’élevage : un tableau de bord pour faire rouler le troupeau vers la performance
L’outil d’identification Pilot’Élevage a conduit l’ASSEL à recalibrer le tableau de bord utilisé par les élevages de plus de dix…
Publicité