Aller au contenu principal

Lait
Lactalis et ses groupements de producteurs tombent d'accord

Le 16 avril au soir, au terme de 4 réunions de négociation, Lactalis et les groupements d’éleveurs ont abouti à un accord. Le groupe laitier a finalement reconnu le rôle des Organisations de producteurs (OP) qui pourront donc négocier les prix du lait et les volumes à produire avec leur collecteur.
Jusqu’alors, le leader mondial des produits laitiers demeurait le dernier industriel en France à vouloir négocier de manière individuelle avec ses producteurs. Mais désormais, « si le groupement est agréé par le décret OP (publié prochainement), il pourra représenter les éleveurs laitiers qui y adhèrent et discuter directement avec Lactalis », a expliqué Franck Guehennec, représentant des groupements livrant à l'industriel.
Cette nouvelle convention cadre (accompagnée d'un contrat individuel lui aussi retravaillé) sera distribuée dans les jours à venir aux éleveurs qui auront jusqu'au 30 avril pour parapher le document. « Notre défi maintenant va être de structurer ces OP, a annoncé Franck Guehennec. Nous devons aller auprès des producteurs pour obtenir leur mandat de négociation. » Mais un nouvel obstacle se présente désormais pour les éleveurs laitiers : « le décret OP n'est toujours pas sorti », regrette Franck Guehennec, pour qui structurer une organisation sans connaître les modalités requises à sa légalité s’avère difficile.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité