Aller au contenu principal

Lactalis se défend de toute baisse inopinée du prix du lait payé aux producteurs

© Lactalis

« En aucun cas le groupe n’a décidé de baisser les prix payés aux producteurs », assure le géant laitier Lactalis, interrogé par Agra Presse le 15 juin. À la suite de l’article intitulé « Lactalis va baisser le prix du lait payé aux éleveurs », publié dans le journal Le Monde le 11 juin, le groupe mayennais explique que ce prix est « fixé en accord avec les organisations de producteurs dans le cadre de contrat-cadre ». Ce calcul tient compte du mix produits de l’entreprise. Pour Lactalis, il est de 50% pour les produits de grande consommation France (PGC), de 20% pour les PGC export et de 30% pour les produits industriels. « La crise internationale pourrait avoir un impact au second semestre, certains marchés (export et ingrédients) ne progresseront pas autant sur la fin d’année 2020. (…) De ce fait, le prix du lait pourrait ne pas connaître la même évolution positive que les précédentes années », se défend le groupe. Une position que corrobore Claude Bonnet, président de l’Unell (Association de neuf OP regroupant 4100 exploitations livrant à Lactalis). Bien que regrettant cette baisse, il assure qu’elle s’opère « dans le respect des accords passés » en tenant compte pour le prix du mois de juin de la valorisation beurre-poudre du mois d’avril, alors à un niveau très bas.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Influenza Aviaire, Deux-Sèvres, Augé
Grippe aviaire : le sud-ouest des Deux-Sèvres concerné par des mesures de prévention
Le virus hautement pathogène H5N8 a été détecté le 20 octobre sur deux cygnes tuberculés aux Pays-Bas. Pour limiter les risques d…
Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Agriculteur, même pas peur !
CAPa, bac CGEA, BTS PA, BPREA… Ces sigles sont autant de portes différentes pour entrer dans le monde de l’agriculture. Les…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Publicité