Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

L’Afdi ferraille pour trouver des fonds

L’association départementale a lancé il y a quelques semaines une campagne de collecte de ferraille en Deux-Sèvres dans le but de récolter de l’argent pour mener des projets de développement au Togo.

Michel Guionnet (au centre), le président de l’Afdi, accueille un point de collecte sur son exploitation. Il est entouré de Jean-Luc Gautreau, représentant FdCuma à l’Afdi (à gauche), de Philippe Martinot, président de la FdCuma, et Gérard Gellé, de l’Afdi (à droite).
Michel Guionnet (au centre), le président de l’Afdi, accueille un point de collecte sur son exploitation. Il est entouré de Jean-Luc Gautreau, représentant FdCuma à l’Afdi (à gauche), de Philippe Martinot, président de la FdCuma, et Gérard Gellé, de l’Afdi (à droite).
© C.M.

La ferraille s’accumule dans un coin de l’exploitation de Michel Guionnet, à Luché-Thouarsais, dans le nord des Deux-Sèvres. Des restes de vélo, de machine à laver, de tuyaux de toutes sortes. Destinés à une mort certaine, ces déchets ont pourtant de la valeur. Un peu plus d’une centaine d’euros la tonne, selon les cours en vigueur et la qualité de la ferraille amassée. Alors, le but est d’en recueillir un maximum auprès des agriculteurs du département. L’argent récolté permettra ainsi de soutenir les projets de développement menés par l’Afdi Deux-Sèvres au Togo. « La ferraille que nous récupérons n’est pas envoyée telle quelle en Afrique, tient à préciser Jean-Luc Gautreau, représentant de la FdCuma au conseil de l’Afdi. Elle est vendue à l’entreprise Fers et l’argent est ensuite versé à l’association ».

Néanmoins, les responsables de l’Afdi se refusent à être de vulgaires bailleurs de fonds. « Le but de l’Afdi est d’accompagner les agriculteurs togolais de manière structurelle, de leur apprendre des techniques adaptées à la situation locale », explique Jean-Luc Gautreau.

Pour connaître les points de collecte ou accueillir un dépôt de ferraille, contactez Michel Guionnet au 06 07 38 00 37.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Un magasin à la ferme pour faire Coop chez vous
Les 12 et 13 juin, Mickaël et Pascale Boudier vont inaugurer La Gâtinelle, leur magasin à la ferme, à Gourgé. Fruit d’un…
Un entrepreneur français lance une «agence internationale de notation des sols»

L'entrepreneur Quentin Sannié, co-fondateur de Devialet (start-up hi-fi) a annoncé, dans un communiqué le 5 juin, le lancement…

Le département passe à l’acte 2 de son plan de relance
Après un premier plan d’aides annoncé le 21 avril dernier, le Conseil départemental en a entamé un deuxième, doté d’un budget…
Grégory Nivelle, nouveau président de la Fnsea 79 : « Les agriculteurs n’imposent pas un modèle, ils répondent à des attentes »
Mardi 9 juin, la nouvelle équipe de la FNSEA 79 a élu Grégory Nivelle président. L’éleveur laitier du sud Deux-Sèvres succède à l…
Quand l’installation tient à un permis de construire
Au Gaec Lactagri, à Aiffres, la relève est presque assurée : deux porteurs de projet sont dans l’attente de la construction d’un…
Guillaume Largeaud, attaché au Marais... et à faire bouger les lignes
Son passage à Top Chef Les grands duels, le 10 juin, nous a laissé sur notre faim. Portrait d’un éleveur convaincu que la…
Publicité