Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Glyphosate
« L’agriculture de conservation a construit son modèle sur le glyphosate »

L’Inrae, saisie par les ministères de la transition écologique et de l’agriculture, rendra son rapport sur les alternatives au glyphosate en grandes cultures d’ici la fin février. Christian Huyghe, directeur scientifique agriculture au sein de l’institut, détaille la méthode de travail.

Les couverts végétaux (ici, du colza), nécessitent généralement du glyphosate pour être détruits.
© Piqsels.

Où en est le travail sur les alternatives au glyphosate ?

Christian Huyghe : Nous avons commencé par la viticulture, qui nous semblait plus adaptée pour définir notre méthode, et nous avons remis le premier rapport en juillet dernier. Le rapport sur l'arboriculture a suivi en décembre, et celui sur les grandes cultures devrait arriver d'ici quelques semaines.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

D’une exploitation à l’autre, des impacts du simple au double
Sur le pont en plein cœur de la crise qui cloître la majorité des Français chez eux, les agriculteurs s’adaptent avec courage à…
Machin'Agri Saison 1 #épisode4
Découvrez l'épandeur Ploeger AT4103 trois roues. 
Intergénérationnel, le palet fait des adeptes
Jeu traditionnel des départements de la Vendée et du Poitou, le palet n’a rien d’une activité ringarde et séduit les grands comme…
Pour l’avenir du métier : anticiper la reprise
La MFR Saint-Loup-sur-Thouet et la chambre d’agriculture des Deux-Sèvres ont noué un partenariat depuis deux ans pour améliorer…
Le laboratoire Qualyse produira des tests de dépistage
Très attendue, la décision prise par arrêté le 5 avril donne le droit aux préfets d’autoriser les laboratoires vétérinaires à…
Lezay, Parthenay : plus de cotations actuellement en Deux-Sèvres
A Lezay, comme à Parthenay, les acteurs des marchés sont inquiets. Les cotations n’ont plus lieu depuis deux semaines alors que…
Publicité