Aller au contenu principal

Interview
« L’agriculture n’est pas un problème mais une solution »

La filière agricole régionale veut accélérer sa communication lors de trois jours de débats digitaux, du 18 au 20 mai, qui viennent remplacer le traditionnel Salon.

Dominique Graciet a présenté la formule de la semaine de l'agriculture, qui se tiendra du 18 au 20 mai : trois jours de débats en direct sur le site AgriWeb.tv
© DR

Comment s’est prise la décision pour ce nouveau format du salon ?

Dominique Graciet : Étant donné les mesures de confinement annoncées, on a souhaité rebondir très tôt avec un nouvel événement, l’objectif étant de garder un moyen de communication autour d’une agriculture qui joue pleine-ment son rôle depuis le début de la crise. L’agriculture se transforme. Au niveau du climat, de la vie et de la dynamique des territoires, de l’activité économique, elle a une place à tenir, elle n’est pas un problème mais une solution. Si la première décision a été d’annuler le salon sous sa forme habituelle, la deuxième a donc été de ne pas baisser les bras, mais au contraire de dynamiser notre relation avec la société, les agriculteurs devenant leurs propres communicants autour de leur ingéniosité agricole.

On a assisté ces dernières semaines à un regain d’enthousiasme de la profession autour de cet événement. Après avoir été sur la défensive en début de crise, on a aujourd’hui envie de passer à des choses positives, d’aller de l’avant. L’ensemble des partenaires du salon ont soutenu cette initiative, ce qui nous a permis, sur un terrain nouveau pour nous et en peu de temps, de monter un budget de 400 000 euros.

Quels sont les objectifs de cette Semaine de l’agriculture ?

DG : Pendant trois jours, on va s’ouvrir au grand public, à la société, aux consommateurs. La question qui s’est posée a été de savoir comment faire découvrir les réalités de nos métiers, et toutes les solutions que l’on met en place au quotidien, le tout dans une communication virtuelle. C’est un défi de plus à relever dans la longue histoire qui lie la société française à son agriculture.

Dix débats vont se tenir du 18 au 20 mai. Six seront à destination du grand public : il y en aura deux par jour, entre 11 h 45 et 12 h 45 puis entre 17 h 30 et 18 h 30. Quatre autres débats seront à destination des professionnels, deux rendez-vous déjà existants (les États généraux, sur l’autonomie protéique, le mardi de 9 h 30 à 11h, et la journée Installation-trans-mission, le mercredi de 9 h 30 à 11h), et deux nouveaux rendez-vous sur l’élevage (lundi de 9 h 30 à 11h sur l’attrait des jeunes pour les concours, et de 14 h 30 à 16h sur l’avenir de l’élevage en Europe). Cet aspect de la communication devra être couplé au Salon dans l’avenir. Le SANA doit rayonner à travers de multiples canaux. On s’est beaucoup concentré sur la présentation physique des choses, on n’a pas assez développé l’aspect digital.

En pratique

Les débats seront à suivre en direct sur AgriWeb.tv Ils seront interactifs. Le programme détaillé des débats et le formulaire pour s’inscrire et ainsi poser une question au préalable sont disponibles sur le site internet agriweb.tv. Pendant les débats, en direct, le public pourra aussi librement adresser ses questions à l’animateur par texto au 06 44 63 07 14. Toutes les vidéos resteront à disposition en rediffusion sur le site internet.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

PCAE : 80 millions d’euros sur un an, du jamais vu
L’enveloppe de cette année permettra de financer plus du double des projets habituels, avec une sélection plus large que par le…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
Renard, Dégâts aux cultures, Esod
La fédération des chasseurs et la Chambre d'agriculture invitent à déclarer les dégâts
Pour qu’elle puisse être régulée toute l’année, une espèce doit être inscrite dans la liste des espèces susceptibles d’…
Associés du GAEC la Vallée des Blondes, Deux-Sèvres, Nouvelle-Aquitaine, Blonde d'Aquitaine, Vaches allaitantes
Pilot’élevage : un tableau de bord pour faire rouler le troupeau vers la performance
L’outil d’identification Pilot’Élevage a conduit l’ASSEL à recalibrer le tableau de bord utilisé par les élevages de plus de dix…
Publicité