Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Bovins
L’aide à l’engraissement ne sera pas appliquée, la Fnsea79 est indignée

Après moult atermoiements, l’aide à l’engraissement ne sera pas mise en œuvre.

© Reussir
Les textes parus au Journal Officiel la semaine dernière sur les modalités d’application des aides PAC en France, n’incluent pas l’aide à l’engraissement parmi les nouvelles mesures nationales « aides article 68 ». Aussi, après de multiples revirements de position, la situation est dorénavant clarifiée : l’aide à l’engraissement ne sera pas mise en œuvre.
« Ceci est tout simplement scandaleux », s’indigne Alain Chabauty, président de la section viande bovine de la Fnsea79. « Lors de sa venue le 16 novembre à Parthenay, nous avions fait part au ministre de notre exacerbation vis-à-vis des différences que nous observions déjà entre ses discours et ses actes. Mais alors là c’est le pompon ! » poursuit-il. « Comment peut-on, en Deux-Sèvres, intervenir lors d’une table ronde sur l’élevage devant 700 éleveurs, visiter un outil d’abattage pour des jeunes bovins majoritairement en indiquant que cette visite symbolise le soutien gouvernemental à l’élevage et une semaine après, supprimer l’une des rares mesures qui avait pour objectif de soutenir l’élevage, plus précisément l’engraissement ? » Et Alain Chabauty de poursuivre : «Comment peut-on décider de la suppression de cette aide alors que bon nombre de producteurs se sont engagés aux printemps dans des contrats et qu’un certain nombre d’entre eux ont même développé leur atelier d’engraissement pour prétendre à cette aide ? C’est honteux ». 
Dans ce contexte, Xavier Beulin a annoncé lors de sa venue en Deux-Sèvres la semaine dernière que la Fnsea et la FNB étaient en train de procéder à l’expertise des modalités de recours devant les tribunaux. « Nous ne pouvons pas laisser passer cela, souligne Alain Chabauty. Nous, producteurs, avons tenu nos engagements, comment l’Etat pourrait-il s’exonérer des siens ? ».
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Le département passe à l’acte 2 de son plan de relance
Après un premier plan d’aides annoncé le 21 avril dernier, le Conseil départemental en a entamé un deuxième, doté d’un budget…
Grégory Nivelle, nouveau président de la Fnsea 79 : « Les agriculteurs n’imposent pas un modèle, ils répondent à des attentes »
Mardi 9 juin, la nouvelle équipe de la FNSEA 79 a élu Grégory Nivelle président. L’éleveur laitier du sud Deux-Sèvres succède à l…
Quand l’installation tient à un permis de construire
Au Gaec Lactagri, à Aiffres, la relève est presque assurée : deux porteurs de projet sont dans l’attente de la construction d’un…
Guillaume Largeaud, attaché au Marais... et à faire bouger les lignes
Son passage à Top Chef Les grands duels, le 10 juin, nous a laissé sur notre faim. Portrait d’un éleveur convaincu que la…
Les Marchés de Producteurs de Pays maintenus 

La chambre d’agriculture a souhaité maintenir les Marchés de Producteurs de Pays de l’été pour compenser le manque à gagner…

Un cheptel en légère hausse
Thierry Baudouin raccroche après quatorze ans de présidence. Catherine Gallard et Emmanuel Turpeau prennent le relais avec de…
Publicité