Aller au contenu principal

Lait : les Restos du cœur appellent au don

© Restos du coeur

L’association les Restos du cœur appellent, dans un communiqué de presse du 19 janvier, les producteurs de lait à la solidarité. En effet, le dispositif fiscal «don de lait» permet aux éleveurs laitiers de faire un don de leur production à une association, par l’intermédiaire de leurs laiteries si elle est partenaire. Ils peuvent alors bénéficier d’une déduction fiscale à hauteur de 60% de la valeur de leur don dans la limite de cinq pour mille du chiffre d’affaires de l’exploitation.

Les producteurs intéressés doivent se rapprocher de leur laiterie et déclarer leur don d’ici le 15 février. Ce dernier sera déduit du paiement du lait du mois de mars. «Compte tenu du contexte sanitaire et social actuel, les dons de lait sont plus que jamais vitaux pour fournir l’aide alimentaire», rappelle l’association. En 2020, la générosité des éleveurs avait permis aux Restos du cœur de récolter plus de 3 millions de litres de lait. «Nous saluons cette mobilisation qui a contribué à soutenir le dispositif de lutte contre l’exclusion», indique le communiqué.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Publicité