Aller au contenu principal

L’Angélique, marquise des anges

de chaque département de la Nouvelle-Aquitaine. Aujourd’hui, l’Angélique de Niort.

Bâton confit, chocolat, liqueur, confiture, sirop, compote, huile essentielle, thé, tisane, feuille fraîche, graines ou encore graines moulues, autant de diversité dans les produits.
Bâton confit, chocolat, liqueur, confiture, sirop, compote, huile essentielle, thé, tisane, feuille fraîche, graines ou encore graines moulues, autant de diversité dans les produits.
© La popote de manue

Depuis le Moyen-Âge, l’Angélique, surnommée l’herbe des anges, est l’objet de nombreux fantasmes. Originaire d’Europe du nord, elle aurait été introduite dans la région, probablement par des membres du clergé, au XIIe siècle, et cultivée pour ses vertus médicinales. Production mineure et confidentielle, à l’ombre des clôtures monacales, l’Angélique est utilisée comme rempart de la peste qui décime le tiers de la population de Niort dans les premières années du XVIIe siècle. Suspendue au cou, elle aurait protégé les Niortais et acquiert à cet instant une réputation quasi mystique.
Olivier de Serres, le père de l’agronomie, affirme d’ailleurs dans son traité « Le théâtre d’agriculture » que le nom de l’Angélique lui a été donné « à cause de cette vertu qu’elle a contre les venins ». On la veut tonique, stomachique, sudorifique, expectorante, carminative et dépurative, rien que ça.
C’est vers le XVIIIe-XIXe siècle que le produit trouve sa place dans l’alimentation, avec notamment l’Angélique confite. Alexandre Dumas, dans son « Dictionnaire de cuisine » paru en 1837, affirme que « la meilleure Angélique se fabrique à Niort ». Produit de luxe suite à la raréfaction des importations de sucre, une Angélique confite sous la forme d’un aigle sculpté est ainsi offerte au passage de Napoléon III dans la ville deux-sévrienne en 1852.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Publicité