Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Olympiades des métiers
L’apprentissage, une filière qui séduit et qui gagne

Début juillet, le binôme du lycée Gaston Chaissac de Niort a remporté les sélections régionales des Olympiades des métiers dans la catégorie jardinier paysagiste. Un résultat encourageant et qui met en lumière l’intérêt de l’apprentissage, qui se développe ces dernières années.

Repoussées de plusieurs mois, les sélections régionales des Olympiades des métiers se sont finalement déroulées le 2 juillet dans un lycée du Lot-et-Garonne. Dans la catégorie jardinier paysagiste, c’est le binôme du lycée niortais Gaston Chaissac, composé de Charly Sennegon et Alexandre Bufeteau, qui l’a emporté, se qualifiant ainsi pour la finale nationale, qui devrait se dérouler à Lyon en décembre. Tous deux en seconde année de brevet professionnel, ils ont battu des binômes plus aguerris sur le papier, alors que certains avaient le niveau BTS.

L’épreuve, qui devait normalement s’étaler sur deux jours et demi, a été ramassée sur une journée de 8 heures. « Le plan a été simplifié, le mur végétal a été enlevé. Pour cette épreuve, nous devions réaliser un jardin de 16 m2 en suivant le plan donné mais aussi en laissant libre cours à notre créativité », raconte Charly.

Les deux jeunes de 19 ans, apprentis à la Maif pour Alexandre et chez le paysagiste vendéen Orvert pour Charly, l’ont emporté devant quatre autres binômes ayant déjà passé les pré-sélections. Ils n’en étaient pas à leur coup d’essai puisque le premier a déjà participé aux Olympiades et le second s’est, lui, frotté au concours de meilleur ouvrier de France.

Un secteur florissant

« Ce résultat est une véritable reconnaissance de l’excellence de la formation par apprentissage, se réjouit Fabien Ius, le proviseur du lycée deux-sévrien. Et cela se traduit dans les inscriptions pour l’année prochaine, alors que les classes sont quasiment remplies. Les besoins sont là, on a plus d’entreprises recherchant des apprentis que d’élèves. C’est un bon signal pour le monde économique ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

S’installer hors cadre familial : saisir l'opportunité
Audrey Pelletier a rejoint l’équipe du Gaec du Petit Chauveux en juin 2020, après un stage parrainage d’un an. Passionnée par l’…
Le chanvre français prépare le virage de la fleur
Dans le cadre de l'expérimentation en France du cannabis à fins thérapeutiques, l'Agence nationale du médicament (ANSM) devrait …
Et soudain, Exoudun... un village bouillonnant
Au centre d’un triangle St-Maixent-Melle-Lusignan, à équidistance de Poitiers et de Niort, se niche à flanc de colline le village…
Agriculture de conservation, Deux-Sèvres.
La plante nourrit les animaux, les racines le sol
Noam Cornuault organisera sur son exploitation, à l’automne, avec la chambre d’agriculture, un rendez-vous des couverts. Il…
Record de vente de béliers rouge de l’Ouest
106 reproducteurs rouge de l’Ouest ont été vendus, à la station de contrôle individuelle de Saint-Hilaire-du Bois.
Heurts et malheurs du vivre-ensemble
Chartes des riverains et de bon voisinage : les travaux sont engagés pour fixer les règles dans l’espace rural. Si les…
Publicité