Aller au contenu principal

L’arnaque olfactive permet de réussir l’adoption des futures productrices

L’élevage des génisses laitières sous des vaches nourrices avec un sevrage tardif permet d’obtenir des croissances importantes. L’objectif d’un vêlage à 24 mois en agriculture biologique est alors envisageable.

Les éleveurs adhérents Frab NA en formation Vivéa chez Erwan Leroux dans le Finistère.
Les éleveurs adhérents Frab NA en formation Vivéa chez Erwan Leroux dans le Finistère.
© T.M.

Dans le cadre d’une formation Vivea proposées par la Frab Bio Nouvelle-Aquitaine, un groupe d’éleveurs adhérents s’est déplacé chez Erwan Leroux, dans le Finistère, pour découvrir une technique originale. Erwan fait partie d’un collectif d’éleveurs de Bretagne ayant eu l’idée de l’adoption des génisses dès l’âge de 3 jours par des nourrices issues du troupeau laitier. Aussitôt après leur naissance, les veaux biologiques des nourrices sont imprégnés de vinaigre de cidre à l’éponge pour saturer leur odeur naturelle.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
Publicité