Aller au contenu principal

Eau
L’arrêté cadre d’irrigation 2008 est signé

Les irrigants des Deux-Sèvres rencontraient l’administration mardi 1er avril. Un rendez-vous fixé par la préfecture afin de discuter de certains points contestés de l’arrêté cadre en préparation. Finalement le document officiel aura été signé par Régis Guyot vendredi 28 mars, avant la rencontre. Même si la préfecture parle de possibles adaptations, les irrigants sont remontés, mécontents de cette attitude qui consiste à officialiser avant de discuter.

Le préfet a signé le 28 mars 2008 l’arrêté de gestion de l’eau du 1er avril au 30 septembre 2008 ainsi que deux autres arrêtés pour les secteurs Aume-Couture, Mignon-Courance, Sèvre Niortaise et Lambon.
L’arrêté cadre pour l’année 2008 prévoit qu’à compter du 1er avril 2008, dans les zones de gestion Dive du Nord – Losse et Clain – Dive du Sud limitrophes de la Vienne, tous les prélèvements seront gérés de la même manière dans les deux départements. L’ancienne zone de gestion 5 b Clain Dive du sud est désormais remplacée par les zones 10 a bis : Sèvre Niortaise amont (pour une période transitoire d’un an avant intégration complète dans la zone 10 a Sèvre Niortaise), 5b : Clain Dive du sud et 5c : Clain Dive du sud aquifère infra toarcien.
Par ailleurs, les seuils de gestion du piézomètre du Bourdet sur la zone 9 Mignon- Courance sont révisés « afin d’apporter une protection accrue aux milieux particulièrement fragiles de ce secteur qui contribue à l’alimentation du Marais poitevin ».
Sur les secteurs de Mignon Courance et Aume-Couture, la réduction de volume autorisé est « équivalente à celle de nos voisins ».
Sur les secteurs de la Sèvre Niortaise et du Lambon, « la réduction vise « à stimuler les efforts d’adaptation de l’activité agricole ».
Enfin, l’arrêté cadre reprend des dispositions déjà mises en ?uvre en 2007 sur :
- La généralisation de l’entrée en application des mesures de restriction le lundi (8 heures);
- Le maintien d’une gestion de printemps (du 1er avril au 15 juin 2008) et une gestion estivale (du 16 juin  au 30 septembre 2008).

Site Internet : www.deux-sevres.pref.gouv.fr

Il a dit :

" L’administration des Deux-Sèvres est dans une folle logique d’application stricte des règles de gestion de l’eau. Alors que dans les départements voisins des ajustements sont consentis au non d’un compromis entre la protection de la ressource et la préservation de l’économie, en Deux-Sèvres, on sacrifie l’irrigation. "

 Philippe Charles
Président de l’Association des irrgants des Deux-Sèvres

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité