Aller au contenu principal

L’aventure de Capr’Inov continue de plus belle

Lancé il y a dix ans, Capr’Inov donne rendez-vous aux éleveurs à Niort les 23 et 24 novembre au coeur du premier bassin de production de lait de chèvre. La dimension internationale du salon s’accentue avec un nombre important de délégations étrangères annoncées.

Les organisateurs de Capr’Inov autour du président du salon, Thierry Jayat, (deuxième en partant de la gauche).
Les organisateurs de Capr’Inov autour du président du salon, Thierry Jayat, (deuxième en partant de la gauche).
© G.R.

Tous les deux ans depuis 2006, la filière caprine se retrouve à Capr’Inov, à Niort, premier département producteur de lait de chèvre avec ses 750 élevages. Les éleveurs de chèvre attendent avec intérêt ce rendez-vous unique, né il y a dix ans à l’initiative de treize éleveurs qui avaient la volonté de valoriser la technicité, le savoir-faire et les innovations propres à cette filière spécialisée.


Depuis, l’esprit est resté le même : un lieu de rencontre et d’échanges qu’ils estiment indispensables à leur métier. Les 23 et 24 novembre, à Niort, 170 exposants vont se répartir sur 15 000 mètres carrés. 4 000 visiteurs, dont 64 % d’éleveurs, sont attendus. Près des deux tiers viennent habituellement de la région Nouvelle-Aquitaine, un quart des autres régions françaises et 15 % sont des visiteurs étrangers, de toute l’Europe bien sûr, mais aussi « du Chili à la Chine », se réjouit le président Thierry Jayat. Déjà en 2014, vingt-cinq pays étaient représentés.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 11 novembre 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité