Aller au contenu principal

Nouveau
Le Bœuf à l’herbe en expérimentation

Signature de la convention.
Signature de la convention.
© N. C.

Afin de répondre à la demande croissante de viande parthenaise et compte tenu du cheptel existant, la Communauté de communes de Parthenay, la SAS Société des viandes des éleveurs de Parthenay, la chambre d’agriculture des Deux-Sèvres, la Société coopérative agricole La Parthenaise des éleveurs s’engagent dans un projet expérimental « Le Bœuf à l’herbe en Parthenay ».
Depuis le renouveau de la race parthenaise comme viande d’excellence bouchère dans les années 1980, les effectifs n’ont cessé de croître pour atteindre aujourd’hui plus de 38 000 naissances annuelles. La commercialisation des animaux en boucherie concerne quasi exclusivement les femelles compte tenu des pratiques de consommation sur le marché français. Les jeunes mâles ne sont pas valorisés sur la même filière, ils constituent pourtant la moitié des naissances. Le fait de castrer permettrait de produire des carcasses comparables à celles des femelles et donc d’accéder à ce marché.
Les partenaires du projet souhaitent étudier les conditions de faisabilité de la mise en place d’une filière Bœuf à l’herbe, économiques, techniques et organisationnelles pour structurer une filière locale. Il s’agira de connaître le coût et le schéma de production à l’amont, de connaître le potentiel commercial du produit à l’aval. Mais aussi d’identifier les prix de revient intermédiaires entre production et commercialisation et d’identifier les facteurs de variation (rendement, etc.). Sur ces bases une analyse économique globale pourra être proposée aux éleveurs. Dix-huit châtrons vont ainsi être mis en production sur 6 exploitations d’éleveurs de parthenaises selon un protocole défini par la chambre d’agriculture qui animera la démarche expérimentale. La SAS Svep aura à sa charge la réalisation de l’étude de marché auprès de son réseau de boucherie et des tests consommateurs. La communauté de communes de Parthenay a la maîtrise d’ouvrage de ce projet pour consolider la filière sur le territoire.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Les JA mettent en scène la comédie amère des prix agricoles
Répondant à un appel national à manifester, les JA et la Fnsea 79 ont organisé une remise des prix décalée à l’intention des GMS…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Les travaux de la ferme aux 1200 taurillons pourraient débuter en 2021
La décision de la cour administrative d’appel, le 29 décembre, a fait tomber l’annulation de l’autorisation d’exploiter qui avait…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Publicité