Aller au contenu principal

Caprins
Le bon foin pour les chèvres au bon moment

Identifier les foins récoltés selon leur qualité pour les redistribuer en fonction des besoins.

Les huiles essentielles en élevage peuvent être utilisées à des fins thérapeutiques ou en tant que compléments alimentaires.
© DR

Il est important de caractériser les foins récoltés. Cela permettra de stocker au mieux les bottes, afin que les bonnes bottes soient accessibles au moment voulu de l’année. Les identifier avec un marquage (filet de couleur, pancarte...) est important. Dans l’idéal, il faut distribuer de bons fourrages en fin de gestation (du tarissement à la mise bas), afin de maintenir la panse, tout en couvrant les besoins d’un animal dont la capacité d’ingestion est en baisse. Il faudra veiller à apporter un foin riche en énergie, appétent et qui fait ruminer. Une 2e ou 3e coupe de luzerne, en s’assurant de la consommation des tiges, ou une 1ere coupe de RGI précoce, faite par beau temps en début d’épiaison, conviendra à cette période où « ma panse, j’y pense ! ». Au début de la lactation, il faudra poursuivre avec ces fourrages, en augmentant évidemment les quantités distribuées. Un stock suffisant de ce bon foin est donc à prévoir.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
À la découverte de la petite Toscane argentonnaise
Loin de la plaine du sud, à équidistance de Bressuire et de Thouars, le village d’Argenton-les-Vallées se tient entre deux rives…
Publicité