Aller au contenu principal

Foire primée
Le Bovin d’or de Parthenay reviendra à une limousine

Les 6 et 7 décembre, 720 animaux sont attendus à Parthenay pour la foire primée d’animaux de haute qualité bouchère. Cette année la race limousine sera à l’honneur.

720 vaches et génisses, quelques jeunes bovins et bœufs, seront jugés, classés et proposés à la vente.
720 vaches et génisses, quelques jeunes bovins et bœufs, seront jugés, classés et proposés à la vente.
© C. P.
Cette année, plus que d’habitude, l’Apocab développe la sélection par la qualité. La foire primée de Parthenay est le rendez-vous des animaux d’exception. « Elle doit le rester », affirme Michel Clisson, le président de l’association organisatrice. A quelques semaines des fêtes de fin d’année, 720 vaches et génisses, quelques jeunes bovins et bœufs, engraissés avec soin depuis déjà quelques mois seront jugés, classés et proposés à la vente. Celle-ci débutera mardi 6 décembre à 17 h 30. Les lauréats, identifiés par leurs trophées décernés au cours de l’après-midi, seront sans nul doute convoités par les 70 acheteurs attendus. La vente prendra fin mercredi 7 décembre à la fin de la foire. Une fois l’ensemble des récompenses remises, les animaux prendront le chemin du retour en début d’après-midi. 720 animaux, c’est environ 100 de moins que l’an passé. « Nous avons volontairement renforcé la sécurité sanitaire. Cette année aucune dérogation n’a été accordée. Seuls les jeunes bovins détenteurs d’une carte verte ont accès à la vente. Nous avons également limité le nombre d'apports par exposant. Nous sommes passés de 20 animaux tolérés à 7 par apporteur. » L’Apocab, au service de la dynamique économique de son territoire, valorise en priorité le travail des naisseurs-engraisseurs de sa région. Dans cet objectif, chaque année, une prime est versée à tous ceux qui font naître sur leur exploitation avant d’engraisser. « L’an passé, chaque naisseur-engraisseur ayant présenté au moins un animal s’est vu remettre 60 euros », se souvient le responsable. Après la parthenaise il y a trois ans, la blonde d’Aquitaine il y a deux ans, la charolaise il y a un an, c’est la limousine qui cette année sera à l’honneur. Chacune de ces quatre races sera respectivement représentée par 172, 176, 104 et 91 vaches ou génisses. « Quelques minutes avant l’ouverture de la vente, nous procéderons à l’élection du Bovin d’or de Parthenay. » L’animal vainqueur sera choisi parmi les lauréats de la race limousine. Le programme
Mardi 6 décembre : dès 7 h et jusqu’à midi, arrivée des animaux. De 12 h à 13 h, vérification de la conformité des sections. De 13 h à 14 h, pause repas. De 14 h à 16 h 30, jugement des animaux. De 16 h 30 à 17 h 30, rassemblement des grands prix de la race limousine, race à l’honneur. A partir de 17 h 30, vente des animaux. A 19 h, visite des officiels. A 20 h 30, repas des éleveurs de la foire primée avec au menu des entrecôtes (d’animaux de race limousine) livrées par SVA, l’un des plus gros acheteurs de la foire. n Mercredi 7 décembre : à 9 h, reprise de la vente. A partir de 10 h, distribution des prix et récompenses.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
La vente de taureaux des Sicaudières se tiendra en présentiel et en ligne
Le 12 mars, la station d’évaluation du lycée agricole de Bressuire proposera 35 taureaux à la vente. Dernière vente de charolais…
Publicité