Aller au contenu principal

PAC
« Le calendrier de la nouvelle PAC est intenable »

Michel Dantin, député européen, estime que le calendrier initial et l’application de la réforme de la PAC au 1er janvier 2014 
« sont intenables ».

A dix-huit mois de l’application programmée de la nouvelle PAC, Michel Dantin, député européen pour la région Sud-est et spécialiste des questions agricoles, a présenté au Parlement européen de Strasbourg une proposition de réforme de l’organisation commune des marchés.
Il estime que le calendrier de la réforme de la PAC au 1er janvier 2014 est intenable.

Avec cette proposition de la Commission agricole et du développement rural du Parlement européen où en sommes-nous de la procédure de la réforme de la PAC ?
C’est une proposition de réponse du Parlement européen au projet de Dacian Ciolos, le Commissaire européen à l’agriculture. Le 18 juin, j’ai présenté une proposition qui permettra à chaque groupe de déposer des amendements jusqu’au 10 juillet. Puis, un débat au Parlement se déroulera en octobre ou novembre 2012 pour aboutir à un vote sur le texte qui deviendra celui du Parlement européen si le cadre budgétaire est arrêté par les chefs d’États et de gouvernements. Pour des raisons de calendrier électoral, l’Allemagne veut que le budget soit adopté avant février ou mars 2013. À partir de là, nous entrerons en négociation avec le Conseil des ministres pour proposer un texte commun qui devra être ratifié par le Parlement et le Conseil. On le voit, le calendrier est très serré et mon sentiment, c’est qu’il est intenable pour une application de la réforme de la PAC, comme prévue, au 1er janvier 2014.

Lire la suite en page 3 d'Agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Publicité