Aller au contenu principal
Font Size

Dressage
Le chien de conduite du troupeau, pourquoi s’en passer ?

Recherche, regroupement, contention, tri, montée en bétaillère, travail en bâtiment : voilà autant de services que peut effectuer le chien pour son maître.

Travailler avec un chien de conduite offre de nombreux avantages : gain de temps, autonomie, sérénité pour l’éleveur et le troupeau, plaisir d’avoir un compagnon.
© CA79

À l’heure où sonne la diminution de la main-d’œuvre sur les exploitations d’élevage, le chien de troupeau apparaît comme un allié pour la conduite et la contention du cheptel à la ferme.
Véritable atout dans le travail quotidien des éleveurs, le chien de conduite du troupeau apporte une aide précieuse et un gain de temps considérable sur tous types de troupeaux (vaches laitières ou allaitantes, ovins, caprins, volailles...). Il se révèle vite indispensable sur l’exploitation.

Et les bénéfices de l’utilisation d’un chien de conduite du troupeau sont aussi nombreux que variés :

- il réduit les efforts physiques de l’éleveur qui n’a plus à courir pour contenir son troupeau,

- il rend son maître autonome et lui fait gagner du temps. L’éleveur peut déplacer seul son troupeau, le faire monter en bétaillère, trier des animaux en bâtiment ou au pré,

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité