Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Dressage
Le chien de conduite du troupeau, pourquoi s’en passer ?

Recherche, regroupement, contention, tri, montée en bétaillère, travail en bâtiment : voilà autant de services que peut effectuer le chien pour son maître.

Travailler avec un chien de conduite offre de nombreux avantages : gain de temps, autonomie, sérénité pour l’éleveur et le troupeau, plaisir d’avoir un compagnon.
© CA79

À l’heure où sonne la diminution de la main-d’œuvre sur les exploitations d’élevage, le chien de troupeau apparaît comme un allié pour la conduite et la contention du cheptel à la ferme.
Véritable atout dans le travail quotidien des éleveurs, le chien de conduite du troupeau apporte une aide précieuse et un gain de temps considérable sur tous types de troupeaux (vaches laitières ou allaitantes, ovins, caprins, volailles...). Il se révèle vite indispensable sur l’exploitation.

Et les bénéfices de l’utilisation d’un chien de conduite du troupeau sont aussi nombreux que variés :

- il réduit les efforts physiques de l’éleveur qui n’a plus à courir pour contenir son troupeau,

- il rend son maître autonome et lui fait gagner du temps. L’éleveur peut déplacer seul son troupeau, le faire monter en bétaillère, trier des animaux en bâtiment ou au pré,

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Un magasin à la ferme pour faire Coop chez vous
Les 12 et 13 juin, Mickaël et Pascale Boudier vont inaugurer La Gâtinelle, leur magasin à la ferme, à Gourgé. Fruit d’un…
Un entrepreneur français lance une «agence internationale de notation des sols»

L'entrepreneur Quentin Sannié, co-fondateur de Devialet (start-up hi-fi) a annoncé, dans un communiqué le 5 juin, le lancement…

Le département passe à l’acte 2 de son plan de relance
Après un premier plan d’aides annoncé le 21 avril dernier, le Conseil départemental en a entamé un deuxième, doté d’un budget…
Grégory Nivelle, nouveau président de la Fnsea 79 : « Les agriculteurs n’imposent pas un modèle, ils répondent à des attentes »
Mardi 9 juin, la nouvelle équipe de la FNSEA 79 a élu Grégory Nivelle président. L’éleveur laitier du sud Deux-Sèvres succède à l…
Quand l’installation tient à un permis de construire
Au Gaec Lactagri, à Aiffres, la relève est presque assurée : deux porteurs de projet sont dans l’attente de la construction d’un…
Guillaume Largeaud, attaché au Marais... et à faire bouger les lignes
Son passage à Top Chef Les grands duels, le 10 juin, nous a laissé sur notre faim. Portrait d’un éleveur convaincu que la…
Publicité