Aller au contenu principal

Le compost de chèvres : de l’or noir ?

Le fumier caprin est un bon terreau pour les légumineuses et assure un bon équilibre entre espèces.

Le compost caprin est riche en potassium et en soufre. Toutefois, les fumiers, très secs, sont difficiles à composter.
Le compost caprin est riche en potassium et en soufre. Toutefois, les fumiers, très secs, sont difficiles à composter.
© réussir la chèvre

Le compost est un engrais de fond dans les systèmes en polyculture-élevage. Il est issu de la dégradation en milieu aérobie du fumier. Le compostage permet de produire, par des effets mécaniques (retournement et broyage) et la fermentation, un produit émietté et homogène, sans odeur, sain et perdant peu d’azote une fois épandu. Si la température du compost dépasse les 50 °C, les bactéries pathogènes, certaines graines d’adventices, les larves et œufs de parasites gastro-intestinaux sont éliminées.

Depuis plusieurs années, des références sur les composts de caprins sont acquises sur le dispositif expérimental Patuchev, de l’Inra. Les fumiers de caprins sont réputés plus secs, et donc plus difficiles à composter : 43 % de MS en moyenne, soit 8 à 10 % plus élevés que les composts d’ovins ou de bovins. Le compost caprin est également riche en potassium, avec une valeur NPK de 2,5-8,5-28,5 par tonne de compost brut (2-8-14 pour un compost de bovin). Sa teneur plus importante en soufre (SO3) offre également un atout particulier pour maintenir des légumineuses, augmenter le rendement, et assurer un meilleur équilibre entre espèces.

Le compost est peu sensible au lessivage, un apport de fin d’automne est plus intéressant. Une analyse du compost permettra d’affiner la fréquence et la quantité d’apport nécessaire sur la rotation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Petites villes de demain : le programme pour relancer les communes rurales

Dans les Deux-Sèvres, 18 communes ont été retenues pour bénéficier du programme « Petites villes de demain ». Les EPCI de l’…

Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Réserves de substitution, Sèvres Niortaise
Les agriculteurs s'engagent collectivement à réduire de 50% les produits phytosanitaires à horizon 2025
Deux ans jour pour jour après la signature du protocole d'accord, la commission d'évaluation et de surveillance, en charge du…
Publicité