Aller au contenu principal
Font Size

Le conseil évolue conjointement avec l’agriculture

Le Naca veut se développer en tenant compte de l’intérêt de la société pour les pratiques agricoles.

Jean-Guy Valette se veut "apporteur de solutions pour nos adhérents"
Jean-Guy Valette se veut "apporteur de solutions pour nos adhérents"
© Ronan Lombard

Fraîchement réorganisé, avec l’intégration des syndicats aquitains, le Naca, négoce agricole Centre-Atlantique, coïncide, « au même titre que d’autres OPA », avec la nouvelle organisation territoriale. Le 27 mai, au Futuroscope, le groupement organise son 32ème congrès annuel et sa volonté  d’être en phase avec l’actualité se reflète une nouvelle fois dans le thème retenu. Cette année, les travaux se concentreront en effet sur la compréhension de ce qui éloigne et rassemble agriculture et écologie. L’idée est de « prendre en compte les questionnements de la société par rapport à l’exercice de l’activité agricole », présente Jean-Guy Valette, directeur du Naca, qui entend regarder « d’une manière positive le sujet. » Il précise que celui-ci avait été déterminé « avant le magazine Cash investigation » et autres couvertures médiatiques et politiques d’une veine similaire.
Pour l’événement, les organisateurs ont fait appel à l’Inra et à Arvalis, ainsi qu’à la chambre d’agriculture de Bretagne et même à un environnementaliste, Pierre Guy, fondateur de Poitou-Charentes nature, une association adhérente de France nature environnement.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 13 mai 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Les glaces, une diversification rafraichissante et 100% locale
Depuis 15 ans, les 115 vaches du troupeau de la Roche laitière, à Brûlain, sont à l’origine d’une gamme de glaces vendues dans…
Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Publicité