Aller au contenu principal
Font Size

Le conseil régional affiche son soutien à l’agriculture biologique

La région Nouvelle-Aquitaine structure son aide pour continuer à encourager le développement de l’agriculture biologique dans la durée.

En redéployant une partie des crédits Feader de lignes non-consommées, la région a ainsi mis en place un budget de 28 millions d’euros supplémentaires.
En redéployant une partie des crédits Feader de lignes non-consommées, la région a ainsi mis en place un budget de 28 millions d’euros supplémentaires.
© S.D.

L’agriculture biologique continue son développement sans précédent en Nouvelle-Aquitaine, avec une progression de 20 % des surfaces entre 2014 et 2016. « La région souhaite accompagner de façon significative et lisible ce développement en mobilisant de nouvelles enveloppes », expliquait Alain Rousset, président du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, entouré de Jean-Pierre Raynaud, vice-président en charge de l’agriculture, et de Jérôme Orvain, conseiller régional délégué à l’agroécologie et l’agriculture biologique, le 2 mai.


Lors de la répartition des crédits de la Pac, les régions françaises ont hérité de la gestion du deuxième pilier. Mais pour le projet en cours, la Pac 2015-2020, le succès des opérations mises en place autour du développement de l’agriculture biologique a été tel que les crédits européens ont presque tous été utilisés. Il fallait donc trouver de nouvelles solutions pour la région.

L’agriculture de la Nouvelle-Aquitaine a en effet largement répondu à l’évolution des marchés et de la demande. 200 000 hectares sont en agriculture biologique en 2017 en Nouvelle-Aquitaine (5 % de la surface agricole), ce qui représente 4 800 producteurs et 1 500 entreprises de transformation et de distribution. La région est un leader national sur de nombreuses filières de production en bio.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Publicité