Aller au contenu principal

Conjoncture
Le coût de l’aliment plombe les éleveurs caprins

La Fédération nationale des éleveurs caprins tire la sonnette d’alarme : l’augmentation croissante des coûts de production, en particulier pour l’alimentation animale, risque de casser la dynamique de la filière.

Prix des 1000 litres de lait de chèvre, 2021
Le prix réel est le prix du lait, toutes primes comprises et toutes qualités confondues, à teneurs réelles en matières grasses et matières protéiques.
© Source : enquête mensuelle laitière SSP-FranceAgriMer

La Fédération nationale des éleveurs caprins (Fnec) a lancé une enquête auprès des éleveurs pour mesurer l’évolution des indices de prix. « Nous voulions faire rapidement un point précis par territoire afin d’évaluer l’impact sur l’économie des exploitations. Dès février, nous constations des niveaux records de l’Indice des prix d’achat des moyens de production agricole (Ipampa). En 2010 déjà, nous avions connu une hausse historique des coûts de production. Cette fin d’été, nous sommes au-delà de tout ce que nous avons connu jusqu’à présent », explique Sophie Espinosa, directrice de la Fnec. Dans un communiqué daté du 8 juillet, la fédération précise les indices suivants :  « février, 109,6 ; mars, 110,4 ; avril, 111. Ces indices sont les plus élevés depuis janvier 2005 ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Trois règles clés à maîtriser avant de s’installer en élevage ovin
Depuis deux ans, la conjoncture est porteuse pour la production ovine. Mais avant d’installer un atelier, il faut bien raisonner…
Ambiance Terre : le plus gros événement agricole en Deux-Sèvres s’organise

Nouvelle année et nouvel essai pour reprogrammer Ambiance Terre, l’événement de promotion des métiers agricoles…

Il construit lui-même son semoir en semis direct
Polyculteur éleveur à Vérines (17), Jérôme Rivasseau n'a pas été suivi par sa Cuma pour s’équiper d’un semoir en semis direct. Qu…
Et ainsi va la vie d’une agriculture qui s’adapte

La connaissance est une force, l’ouverture un atout pour se projeter, pour construire.

Cette punchline concentre les…

Des vaches Angus pour valoriser les prairies gâtinaises
Le 2 décembre, le Sertad (syndicat des eaux) et Bio Nouvelle-Aquitaine animaient une rencontre à l’EARL des Bouchauds, à Saint-…
Miniatures agricoles : petite échelle mais grande passion
À l’approche de Noël, les concessions de matériels agricoles mettent les jouets à l’honneur sous le sapin. Les tracteurs et…
Publicité