Aller au contenu principal

Eau
« Le débit permettait de remplir cinq fois les réserves de la Boutonne en 24 h »

La Coop de l’eau porte les projets de construction des réserves de substitution. Sur la Sèvre niortaise, la Boutonne et le Thouet, les dossiers avancent. Conformément à la loi sur l’eau, en 2017 les prélèvements dans ces ouvrages se substitueront aux prélèvements dans le milieu.

Via la Coop de l’eau, dont l’assemblée générale se tenait mardi 26 mars à Champdeniers, les exploitants préparent la construction des réserves de substitution.
Via la Coop de l’eau, dont l’assemblée générale se tenait mardi 26 mars à Champdeniers, les exploitants préparent la construction des réserves de substitution.
© C. P.
Philippe Charles avance le regard fixé sur son objectif. Le président de l’association des irrigants et son équipe, déterminés, anticipent. Via la Coop de l’eau, dont l’assemblée générale se tenait mardi 26 mars à Champdeniers, les exploitants préparent la construction des réserves de substitution. Ces deux dernières années, un travail colossal a été réalisé avec la chambre d’agriculture et Coop de France. « Nous devions trouver la structure juridique la plus  adaptée pour créer du stockage. La Caeds se désengageant du dossier, la coopérative en devenir devrait pouvoir la suppléer. »
Lire la suite en page 7 d'Agri79
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Publicité