Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Préfecture
Le déconfinement se prépare en Deux-Sèvres

Département classé vert, les Deux-Sèvres sont très peu touchés par l’épidémie de Covid-19. La sortie du confinement se prépare toutefois avec prudence.

Emmanuel Aubry, préfet des Deux-Sèvres et Laurent Flament, directeur de l’ARS.
© Christelle Picaud

La maîtrise de l’épidémie justifie le classement du département en vert, sur la carte du déconfinement, mais « pas question de baisser la garde », prévient le préfet Emmanuel Aubry, lors d’une conférence de presse le 5 mai. Les règles du confinement sont à respecter jusqu’au 11 mai, et même au-delà dans une certaine mesure, cette date n’étant pas synonyme d’un retour à la vie d’avant.

Peu de cas, une grande capacité de tests

Au 5 mai, il y a quatre personnes hospitalisées en Deux-Sèvres, dont deux en réanimation, a annoncé le directeur de l’Agence régionale de santé (ARS), Laurent Flament. Des cas positifs, mais sans gravité, sont aussi détectés à Niort. Au total, le département déplore 19 décès depuis le début de l’épidémie, dont trois en Ehpad, des établissements relativement peu touchés par le coronavirus.

A partir du 11 mai, toute personne qui développe des symptômes pourra se faire prescrire un test par son médecin traitant, qui sera pris en charge à 100% par l’assurance maladie. S’il se révèle positif, une quatorzaine d’isolement à domicile ou en hébergement sera proposée.

En Nouvelle-Aquitaine, dix personnes sont testées positives chaque jour. À partir de ce chiffre, Santé Publique France estime que 300 tests/j sont nécessaires dans le 79, qui possède une capacité de 1000 tests/j. Huit points de prélèvements sont répartis sur le territoire, avec une possibilité de monter à quinze, auxquels s’ajoutent deux à cinq équipes mobiles.

Reprise de l’activité économique

« Les commerces ont vocation à rouvrir, a déclaré Emmanuel Aubry, ainsi que les centres commerciaux. » Une reprise de l’activité bienvenue pour un des secteurs les plus touchés, avec la construction et l’hébergement/restauration. Le fonds de solidarité mobilisé s’élève aujourd’hui à 7millions d’euros, tous secteurs confondus.

L’économie du secteur agricole fait également l’objet d’un suivi particulier. Le Préfet rappelle que, pour la télédéclaration des aides surfaciques de la Pac, un taux minimum de 75% de télédéclarations au 15 mai 2020 est nécessaire pour garantir le calendrier prévu pour le paiement des aides, et notamment le versement de l’acompte Pac le 16 octobre prochain.

Un retour à l’école progressif

60% des parents souhaitent remettre leurs enfants à l’école dans le département. Le directeur académique des Deux-Sèvres, Arnaud Leclerc, a présenté le calendrier de la reprise :

- 11 mai: pré-rentrée des enseignants.

- 12 mai : rentrée des élèves de maternelles et primaires.

- 18 mai : retour des 6e et 5e au collège.

Une décision sera prise fin mai sur un retour en juin des élèves de 4e et 3e, des lycées toutes filières confondues, ainsi que des BTS et classes prépa.

Des groupes de quinze élèves vont alterner entre des temps d’enseignement, temps d’étude pour les plus grands, activités périscolaires et cours à la maison. La répartition des temps en présentiel et à la maison dépend de chaque établissement. Un groupe technique réunissant élus et parents d’élèves œuvre pour que les mesures sanitaires soient mises en place dans chaque établissement, le 12 mai étant une date de départ pour l’accueil des élèves.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Le déconfinement se prépare en Deux-Sèvres
Département classé vert, les Deux-Sèvres sont très peu touchés par l’épidémie de Covid-19. La sortie du confinement se prépare…
Les bruits liés aux canons effaroucheurs d’oiseaux

L’agriculture génère des bruits, notamment pendant la saison des gros travaux, récolte, semis, et notamment lors des semis de…

Partir de la ferme... pour mieux revenir
Alexandre Brousseau rejoint l’exploitation familiale à Nueil-les-Aubiers, après avoir acquis de l’expérience comme technicien-…
Benoit Forestier, un vétérinaire rural en constante adaptation
Benoit Forestier, vétérinaire rural depuis trente ans à Chiché, a vu son métier se transformer en même temps que la profession d’…
Hélène Blaud, présidente nationale des anciens exploitants
Jeudi 14 mai, Hélène Blaud a été élue présidente de la section nationale des anciens exploitants. Pendant trois ans, la Deux-…
L’agroalimentaire a mis les bouchées doubles pendant le confinement
La fermeture de la restauration hors domicile a obligé la filière à se tourner vers la grande distribution, alors que la demande…
Publicité