Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Le GDS veille au bon état sanitaire au côté des éleveurs

Schmallenberg, la fièvre catarrhale et l'IBR ont mobilisé les équipes du GDS cette année. Néanmoins, l'état sanitaire du département reste bon. Ces épisodes ont été traités avec réactivité.

La réunion du GDS a permis à la structure d'informer ses adhérents sur l'avancée du virus Schmallenberg et de la fièvre catarrhale, dont le vaccin est désormais accessible à tous.
La réunion du GDS a permis à la structure d'informer ses adhérents sur l'avancée du virus Schmallenberg et de la fièvre catarrhale, dont le vaccin est désormais accessible à tous.
© GDS

Une nouvelle activité virale ne chasse pas l'autre. Le GDS, dont l'assemblée générale se tenait mardi 22 novembre à Secondigny, intervient sur plusieurs fronts. Effectivement, la semaine dernière, cinq à six cas du virus Schmallenberg étaient observés dans le département, où l'on constate également une reprise de l'activité de la fièvre catarrhale. « La surveillance sérologique mise en place par arrêté dans une dizaine d'élevages par département vient de révéler la présence d'un cas de cette dernière », note Pauline Chaigneau, vétérinaire en charge du suivi des actions du GDS.


Cette maladie, qui avait contraint la circulation des animaux à l'automne dernier, peut être contenue par la vaccination. Indisponible il y a six mois, la sérologie est aujourd'hui accessible. « Et gratuite », précise Pauline Chaigneau. Les éleveurs qui souhaitent vacciner leurs animaux à titre préventif n'auront rien à payer, contrairement à ceux qui vaccinent dans l'ambition d'exporter. Ces derniers, pour qui la dose est également gratuite, doivent s'acquitter de la prestation du vétérinaire, seul à pouvoir délivrer l'indispensable certificat de vaccination.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 25 novembre 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

S’installer hors cadre familial : saisir l'opportunité
Audrey Pelletier a rejoint l’équipe du Gaec du Petit Chauveux en juin 2020, après un stage parrainage d’un an. Passionnée par l’…
Le chanvre français prépare le virage de la fleur
Dans le cadre de l'expérimentation en France du cannabis à fins thérapeutiques, l'Agence nationale du médicament (ANSM) devrait …
Et soudain, Exoudun... un village bouillonnant
Au centre d’un triangle St-Maixent-Melle-Lusignan, à équidistance de Poitiers et de Niort, se niche à flanc de colline le village…
Le boom des brasseries artisanales
Les brasseries artisanales fleurissent en France, avec 328 ouvertures de brasseries cette année. Les Deux-Sèvres sont aussi…
Coloré, l'enrubannage exprime la solidarité
On les voit se multiplier dans les champs depuis 2017. A l’initiative du fabricant de film plastique trioplast, les bottes de…
Grossiste, éleveur, restaurateur : ils se lancent dans l’ultralocal
Fin juin, les frères Giraud, éleveurs de Limousines et Charolaises, ont vendu une nouvelle vache au grossiste bressuirais…
Publicité