Aller au contenu principal

Le gouvernement dit oui au stockage de l’eau

Le gouvernement a annoncé mercredi 9 août une série d’actions pour une meilleure gestion de la ressource. Une déclaration d’intentions qui concerne l’agriculture. Depuis le Poitou-Charentes, Aquanide se dit rassurée par les annonces.

Une centaine de réserves sont en projet en Poitou-Charentes et un quart ont déjà fait l’objet d’une enquête publique. La cellule d’expertise mise en place par le gouvernement doit permettre, d’ici le 31 octobre, d’examiner tous les projets dans le but d’en accélérer la réalisation.
Une centaine de réserves sont en projet en Poitou-Charentes et un quart ont déjà fait l’objet d’une enquête publique. La cellule d’expertise mise en place par le gouvernement doit permettre, d’ici le 31 octobre, d’examiner tous les projets dans le but d’en accélérer la réalisation.
© N.C.

Lors du Conseil des ministres du 9 août, le ministre de la transition écologique Nicolas Hulot et celui de l’agriculture Stéphane Travert ont présenté une communication sur la gestion quantitative de l’eau en deux axes : « encourager la sobriété des usages » et « faire émerger des solutions locales ». « C’était une vraie surprise », se félicite Guillaume Chamouleau, agriculteur charentais et président de l’association Aquanide. En début de semaine, il avait interpellé Nicolas Hulot pour lui rappeler l’intérêt du stockage de l’eau. « Je souhaite qu’on arrête d’opposer l’agriculture et l’écologie. Visiblement, les deux ministres s’entendent. C’est bon signe ! »


Sur le fond, l’agriculteur semble rassuré par ces annonces. « C’est vrai qu’il y a peu de choses précises mais nous avions peur que ce soit surtout restrictif, ce qui n’est pas le cas ! » Le communiqué évoque notamment la réalisation de projets de stockage hivernal de l’eau « là où c’est utile et durable (...) afin d’éviter les prélèvements en période sèche lorsque l’eau est rare ».

Dans un communiqué commun, la Fnsea, JA, Irrigants de France et l’APCA ont salué « la volonté affirmée par les deux ministres en encourageant la création de nouveaux projets de stockage pour lesquels pertinence et durabilité seront les maîtres mots » ainsi que la création de la cellule d’expertise. Néanmoins, la Coordination Rurale ne partage pas l’enthousiasme d’Aquanide. Elle se dit « très déçue par la présentation des actions sur la gestion de l’eau, qui ne répondent aucunement à leurs attentes et besoins. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité