Aller au contenu principal

Tourisme en Deux-Sèvres
Le guide du routard fait une percée en Deux-Sèvres

Le dernier né des guides du routard, «La Vélo Francette», est arrivé dans les librairies le 7 avril. De Ouistreham à La Rochelle, en passant par Parthenay et le Marais poitevin, c’est un itinéraire de 630 km qui est proposé, à la découverte de territoires méconnus et moins touristiques. 

Guide du routard, vélo, Deux-Sèvres, Vélo Francette
Philippe Coupy, l’auteur des Guides du routard à vélo, a eu la volonté de mettre en avant les circuits courts.
© Agri79

En ces temps de restrictions de déplacement, il est bon de se projeter sur les balades qu’il sera possible de faire une fois la situation sanitaire stabilisée, d’autant plus quand celles-ci mettent en valeur le territoire deux-sévrien. Sorti en librairie le mercredi 7 avril, le dernier né des guides du routard à vélo, « La Vélo Francette », présente un itinéraire de 630 kilomètres reliant Ouistreham à La Rochelle, en passant par trois régions et sept départements (dont les Deux-Sèvres, donc), trois parcs naturels et vingt-cinq villes et villages de caractère. « Il s’agit d’une invitation à ralentir », selon Coralie Denoues, animatrice du comité de pilotage de la Vélo Francette.

Au programme : des balades pour toute la famille, avec la moitié des itinéraires sur des routes « propres » (c’est-à-dire dédiée aux vélos) et l’autre sur des axes considérés comme tranquilles (moins de 1 000 véhicules par jour).

Philippe Coupy, l’auteur de ce guide, propose ainsi vingt-cinq itinéraires cartographiés et commentés, le tout complété des bonnes adresses habituelles de restaurants, hôtels et autres loisirs.

Pour Philippe Gloaguen, le fondateur du guide du routard, cette nouvelle édition s’inscrit « dans une volonté nouvelle de sortir des itinéraires trop touristiques, comme la côte Atlantique. C’est le positionnement de la France verte, de l’intérieur, oubliée. Et les territoires ont beaucoup à offrir. La Mayenne et les Deux-Sèvres sont mis en exergue car ils sont souvent délaissés pour les agglomérations voisines ».

Celui qui est également directeur des guides du routard ne doute pas du succès de cette nouvelle édition à vélo, qui compte une dizaine de titres. « Depuis le premier confinement, les ventes sur les titres en France ont augmenté de 20 %. Et au vu de la prise de commande des libraires pour la Vélo Francette, soit 15 000 exemplaires, il y a de quoi être optimiste », s’enthousiasme-t-il.

Quand on sait qu’un Français sur trois qui part en balade à vélo se tourne vers la Nouvelle-Aquitaine, ce coup de projecteur est une bonne nouvelle pour les professionnels du tourisme départementaux.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
Sécheresse, printemps, Deux-Sèvre, élevage, céréales.
Chaque jour qui passe entame le potentiel des cultures fragilisées par le gel
En un mois, l’excellent potentiel créé par les conditions météo de l’hiver est largement entamé. Chaleur en mars, froid, vent d’…
Publicité