Aller au contenu principal

Installation
Le lait, une histoire de famille pour Marine Guyeu

Marine Guyeu prépare son installation pour rejoindre son conjoint sur l’exploitation familiale. Elle compte 95 vaches laitières, essentiellement en Prim’holstein.

Marine Guyeu a débuté le parrainage au 1er janvier 2019.
© AV

L’élevage laitier, c’est dans le sang. Marine Guyeu s’installe à Rioux-Martin, en bordure de Charente-Maritime, pour prendre la suite de son beau-père et travailler avec son conjoint et sa belle-mère sur l’exploitation. L’installation sera effective au 1er janvier 2021. Elle fait en quelque sorte un retour vers le métier. « Je suis du nord Charente. Mes grands-parents étaient agriculteurs. Mes parents n’étaient pas du tout dans ce domaine. » La jeune femme s’oriente pourtant vers un parcours scolaire agricole : « Je suis partie vers un BEPA puis un bac pro CGEA et un BTS Productions animales au lycée agricole Les Vaseix, à Limoges. J’ai enchaîné avec une licence sur les métiers de conseils en élevage dans l’Aveyron, où j’étais en alternance dans une coopérative », explique-t-elle.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité