Aller au contenu principal

Ressources en eau
Le manque d’eau met l’agriculture sous pression

Au froid succède un début de sécheresse sur l’Europe de l’Ouest. Selon le Bureau des recherches géologiques et minières, 80% des réservoirs affichent un niveau inférieur à la normale.

Les nappes d’eau souterraines ne se remplissent pas.
Les nappes d’eau souterraines ne se remplissent pas.
© S. Leitenberger

Selon le Bureau des recherches géologiques et minières (BRGM), « 80% des nappes phréatiques affichent un niveau inférieur à la normale en France. 51% des nappes sont en baisse, 26% voient leurs niveaux stables et moins d’un quart sont en hausse ». Une situation aggravée par rapport à l’année dernière à la même date quand 56% des nappes étaient à des niveaux inférieurs à la normale. Une année déjà particulièrement sèche.
D’après le BRGM, le fort déficit en précipitations au mois de février, mais aussi de l’automne 2011, n’atteignant pas 25% de la normale sur l’ensemble du pays, explique en partie le niveau bas des nappes phréatiques.
« Concernant le département de la Vendée et les départements limitrophes, le déficit pluviométrique par rapport à la normale est de 40% pour janvier et 70% pour février », indique Jean-Luc Lespinas, responsable agronomie de la Cavac. « À ce jour on ne relève rien d’alarmant sur le potentiel des cultures, c’est la pluviométrie d’avril et mai qui sera déterminante », poursuit-il.

Lire la suite en page 3 d'Agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité