Aller au contenu principal
Font Size

Le Modef exige un prix plancher pour toutes les productions agricoles

Les prix payés aux producteurs « toutes filières confondues » ont baissé de 10% à cause du coronavirus, estime le Modef dans un communiqué le 31 mars. Une baisse que le syndicat des exploitants familiaux attribue d’une part aux problèmes de transformation, d’autre part aux échanges commerciaux perturbés. Pour garantir un revenu aux producteurs durant toute la crise sanitaire, le Modef « revendique un prix plancher d’achat pour chaque production agricole ». Ce prix plancher prendrait en compte l’évolution des coûts de production « en fonction des bassins de production et des revenus des producteurs de chaque filière », dit le communiqué. À cette fin, le syndicat demande l’application à toutes les productions du coefficient multiplicateur entre le prix d’achat et le prix de vente utilisé aujourd'hui pour les fruits et légumes périssables en période de crise conjoncturelle. Cette requête fait écho à celle présentée le 29 mars par le syndicat des éleveurs de bovins viande (FNB, FNSEA). Dans une lettre ouverte adressée au gouvernement, la FNB demandait en effet d’instaurer « un prix minimum payé aux éleveurs à hauteur de notre coût de production » jusqu’à la fin de l’urgence sanitaire.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité