Aller au contenu principal

MSA
Le nouveau site deux-sévrien sera construit à Chauray

Un an après la fusion des caisses des Deux-Sèvres et de la Vienne un nouveau site est en projet dans la périphérie de Niort. Le site de Chauray a été préféré à celui des Ruralies.

Le site deux-sévrien de la MSA va quitter l’avenue Bujault à Niort pour Chauray.
Le site deux-sévrien de la MSA va quitter l’avenue Bujault à Niort pour Chauray.
© DR

Deux sites étaient à l’étude pour accueillir les services deux-sévriens de la MSA. Le 12 avril, le conseil d’administration a choisi Chauray, à quelques kilomètres du centre-ville de Niort. « Pour des questions d’organisation, compte tenu de la disposition des locaux, du stationnement des véhicules de service, des contraintes de stationnement pour le personnel, d’accessibilité aux personnes handicapés…», explique Patrice Léon, directeur.L’autre option se situait sur un terrain de la chambre d’agriculture, aux Ruralies. Mais pour des raisons d’urbanisme et de mise aux normes de la station d’épuration sur la commune d’Aiffres, les études ont été abandonnées.Depuis que le projet a été lancé, plusieurs contraintes ont dû  être levées. D’abord, obtenir l’accord de la caisse centrale. La caisse régionale voulait aussi « rapprocher les deux sites », donc construire à proximité de l’autoroute vers Poitiers. « Il fallait aussi des liaisons rapides avec le centre-ville de Niort car beaucoup de nos salariés viennent par le train », explique Patrice Léon. Mais il fallait aussi prendre en compte les attentes des ressortissants. « Ils sont nombreux actuellement à venir place de la Brèche, à pied ou en empruntant les transports collectifs : bénéficiaires du RSA, travailleurs saisonniers… », explique-t-il après enquête de ses services.L’option Chauray semble avoir les faveurs des 150 salariés. Le nouveau bâtiment devrait abriter 3 200 mètres carrés de bureaux et salles de réunion sur un hectare à un hectare et demi. Le permis de construire devrait être déposé à l’automne et les travaux sont prévus pour durer une quinzaine de mois.Les deux caisses ont fusionné au printemps 2010. L’activité de la MSA Sèvres-Vienne concerne 140 000 ressortissants, davantage de salariés que d’exploitants actifs et autant de retraités salariés que de retraités anciens exploitants.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
Publicité