Aller au contenu principal

Découverte
Le patrimoine, c’est aussi des élevages et des paysages

Le 15 septembre, Jean-Pierre et Marie-Noëlle Caillé ouvriront les portes de leur ferme des Pâtureaux à Epannes, dans le cadre des Balades, élevages et paysages des Journées européennes du patrimoine.

Jean-Pierre et Marie Noëlle Caillé parleront de leur métier et de leur élevage qui s’intègrent dans une gestion du paysage.
Jean-Pierre et Marie Noëlle Caillé parleront de leur métier et de leur élevage qui s’intègrent dans une gestion du paysage.
© G. R.

La cinquième édition de Balades, élevages et paysages a pour but de faire connaître au grand public le lien entre agriculture et écologie, de faire comprendre comment se conjuguent les équilibres entre cultures, prairies, animaux, haies et cours d’eau. Mais aussi de mettre en évidence le rôle essentiel de l’éleveur dans l’entretien et la préservation des paysages qui ont une histoire. Le marais est à cet égard un support intéressant, puisqu’il a été aménagé par l’homme.
Jean-Pierre et Marie Noëlle Caillé élèvent 200 bovins blondes d’Aquitaine, dont 90 mères allaitantes inscrites depuis l’installation de Jean-Pierre en 1994. Ils cultivent 50 hectares de cultures de vente (blé, maïs…), tout le reste est destiné à l’alimentation des animaux. En 1998, ils ont replanté un kilomètre de haies. La vingtaine d’espèces d’arbres et d’arbustes, après une première série de plantation destinée à insérer les bâtiments dans le paysage, permet d’observer une floraison étalée dans l’année. Dans ces terres de marais et le long des cours d’eau, les insectes sont nombreux, à l’image des quarante espèces de libellules sur les quatre-vingts recensées en Europe.
Quatre visites de cette exploitation représentative de la région avec la plaine et les prairies naturelles, sont prévues dans la journée. Elles commenceront à 10 h 30. Elles seront précédées d’une balade dans le marais, commentée par Lucie  Machefert, animatrice paysagiste à la Maison du marais poitevin, à Coulon. « La haie amène son cortège d’espèces animales qui contribuent à la biodiversité », explique Benoît Christen, directeur de la maison du marais. Une dégustation de viande de blondes d’Aquitaine et une exposition sur la biodiversité attendent les visiteurs, ainsi que des animations pour les enfants.

A noter
Visites à 10 h 30, 14 h 30, 15 h 45 et 17 h. Fléchage à partir d’Epannes. Entrée gratuite.
L’intégralité du programme des Journées européennes du patrimoine est consultable sur : www.journeesdupatrimoine.culture.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Petites villes de demain : le programme pour relancer les communes rurales

Dans les Deux-Sèvres, 18 communes ont été retenues pour bénéficier du programme « Petites villes de demain ». Les EPCI de l’…

Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Réserves de substitution, Sèvres Niortaise
Les agriculteurs s'engagent collectivement à réduire de 50% les produits phytosanitaires à horizon 2025
Deux ans jour pour jour après la signature du protocole d'accord, la commission d'évaluation et de surveillance, en charge du…
Publicité