Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Découverte
Le patrimoine, c’est aussi des élevages et des paysages

Le 15 septembre, Jean-Pierre et Marie-Noëlle Caillé ouvriront les portes de leur ferme des Pâtureaux à Epannes, dans le cadre des Balades, élevages et paysages des Journées européennes du patrimoine.

Jean-Pierre et Marie Noëlle Caillé parleront de leur métier et de leur élevage qui s’intègrent dans une gestion du paysage.
Jean-Pierre et Marie Noëlle Caillé parleront de leur métier et de leur élevage qui s’intègrent dans une gestion du paysage.
© G. R.

La cinquième édition de Balades, élevages et paysages a pour but de faire connaître au grand public le lien entre agriculture et écologie, de faire comprendre comment se conjuguent les équilibres entre cultures, prairies, animaux, haies et cours d’eau. Mais aussi de mettre en évidence le rôle essentiel de l’éleveur dans l’entretien et la préservation des paysages qui ont une histoire. Le marais est à cet égard un support intéressant, puisqu’il a été aménagé par l’homme.
Jean-Pierre et Marie Noëlle Caillé élèvent 200 bovins blondes d’Aquitaine, dont 90 mères allaitantes inscrites depuis l’installation de Jean-Pierre en 1994. Ils cultivent 50 hectares de cultures de vente (blé, maïs…), tout le reste est destiné à l’alimentation des animaux. En 1998, ils ont replanté un kilomètre de haies. La vingtaine d’espèces d’arbres et d’arbustes, après une première série de plantation destinée à insérer les bâtiments dans le paysage, permet d’observer une floraison étalée dans l’année. Dans ces terres de marais et le long des cours d’eau, les insectes sont nombreux, à l’image des quarante espèces de libellules sur les quatre-vingts recensées en Europe.
Quatre visites de cette exploitation représentative de la région avec la plaine et les prairies naturelles, sont prévues dans la journée. Elles commenceront à 10 h 30. Elles seront précédées d’une balade dans le marais, commentée par Lucie  Machefert, animatrice paysagiste à la Maison du marais poitevin, à Coulon. « La haie amène son cortège d’espèces animales qui contribuent à la biodiversité », explique Benoît Christen, directeur de la maison du marais. Une dégustation de viande de blondes d’Aquitaine et une exposition sur la biodiversité attendent les visiteurs, ainsi que des animations pour les enfants.

A noter
Visites à 10 h 30, 14 h 30, 15 h 45 et 17 h. Fléchage à partir d’Epannes. Entrée gratuite.
L’intégralité du programme des Journées européennes du patrimoine est consultable sur : www.journeesdupatrimoine.culture.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

D’une exploitation à l’autre, des impacts du simple au double
Sur le pont en plein cœur de la crise qui cloître la majorité des Français chez eux, les agriculteurs s’adaptent avec courage à…
Machin'Agri Saison 1 #épisode4
Découvrez l'épandeur Ploeger AT4103 trois roues. 
Intergénérationnel, le palet fait des adeptes
Jeu traditionnel des départements de la Vendée et du Poitou, le palet n’a rien d’une activité ringarde et séduit les grands comme…
Pour l’avenir du métier : anticiper la reprise
La MFR Saint-Loup-sur-Thouet et la chambre d’agriculture des Deux-Sèvres ont noué un partenariat depuis deux ans pour améliorer…
Pas de restriction pour les activités agricoles

"Après échange avec le Ministre de l’Agriculture, il est, ce matin, confirmé que les activités agricoles ne sont pas…

Lezay, Parthenay : plus de cotations actuellement en Deux-Sèvres
A Lezay, comme à Parthenay, les acteurs des marchés sont inquiets. Les cotations n’ont plus lieu depuis deux semaines alors que…
Publicité