Aller au contenu principal
Font Size

Transmission
Le Pays mellois se veut partenaire des entrepreneurs

Mobilisation générale autour de la transmission d’entreprise en Pays mellois où 750 agriculteurs, artisans, commerçants ont plus de 55 ans. La collectivité territoriale et les chambres consulaires s’associent pour sensibiliser les cédants.

La proportion des chefs d’exploitations qui passent le cap de la cinquantaine flirte avec les 40%.
La proportion des chefs d’exploitations qui passent le cap de la cinquantaine flirte avec les 40%.
© Jérôme Chabanne

Le dynamisme économique de l’agriculture passera par le maintien dans les territoires des moyens de production. La chambre d’agriculture, la Safer, la MSA se saisissent du dossier. Le renouvellement des générations d’agriculteurs est crucial. D’autant plus lorsque la proportion des chefs d’exploitations qui passent le cap de la cinquantaine flirte avec les 40%.  
Une telle pyramide des âges force les organisations professionnelles à se mobiliser. Dans le Mellois, le Pays considère le sujet avec attention. Un travail qui va au-delà du seul domaine agricole est conduit. La transmission des entreprises est également un sujet central pour les collectivités territoriales. « En Pays mellois, nous avons recensé 750 chefs d’entreprise de plus de 55 ans, tout secteur confondu. 450 sont des chefs d’exploitation d’agricole. Les 300 restants se divisent par moitié entre le secteur de l’industrie et du commerce et le secteur de l’artisanat », détaille Patrick Sudre, coordinateur économique au Pays mellois.
Dans le cadre de sa stratégie d’ancrage territorial, le Pays se positionne comme un partenaire des entrepreneurs. « Si à chaque création d’entreprise le porteur de projet prend conscience que notre collectivité l’accompagnera, l’assistera volontiers dans le développement de son activité, alors, nous faisons le pari qu’il s’installera ici durablement. »
Pour créer cette relation de confiance, le Pays se repose sur les chambres consulaires. Le développement n’est pas l’affaire de certains. Seule une mobilisation générale et transversale permettra d’asseoir une dynamique économique vertueuse. Cet engagement de tous les acteurs conduit notamment à la co-organisation de journées autour de la transmission des entreprises. Lundi 2 juin, dans la salle des fêtes de Saint-Martin-lès-Melle, des entretiens individuels avec un banquier, un expert-comptable, un notaire, un conseiller RSI ou MSA, la Safer, un cabinet d’affaire, le réseau Inpact, devaient permettre aux futurs cédants d’ouvrir la page de la transmission.
« Il s’agit de multiplier les actions de sensibilisation. Au terme de cette journée, nous espérons avoir sensibilisé de nouveau cédants à l’intérêt que leur outil peut représenter pour des gens motivés par l’aventure de l’entrepreneuriat », notre Patrick Sudre.               

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Les glaces, une diversification rafraichissante et 100% locale
Depuis 15 ans, les 115 vaches du troupeau de la Roche laitière, à Brûlain, sont à l’origine d’une gamme de glaces vendues dans…
Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Publicité