Aller au contenu principal

FCO
Le périmètre interdit s'étend dans le Sud Deux-Sèvres

La découverte d'un cas positif de FCO en Charente-Maritime entraîne le classement en périmètre interdit des cantons de Beauvoir-sur-Niort, Brioux-sur-Boutonne et Chef-Boutonne.

L'épidémie de FCO en Deux-Sèvres.
L'épidémie de FCO en Deux-Sèvres.
© DR

Les services de la préfecture de Charente-Maritime ont confirmé jeudi 10 janvier la découverte d'un deuxième cas de fièvre catarrhale ovine sur leur département à Paillé dans le canton d'Aulnay, au SUd du département des Deux-Sèvres.

Suite à la confirmation de la pathologie contractée par un bovin un périmètre interdit de 20 km autour de la commune de Paillé a été établi. Une zone qui comprend pour les Deux-Sèvres les cantons de Beauvoir-sur-Niort, Brioux-sur-Boutonne et Chef Boutonne portant à 13 le nombre de cantons placés en périmètre interdit alors que tout le reste du département est en zone réglementée.

Rappelons que dans le périmètre interdit les exploitations hébergeant des espèces sensibles (ovins, bovins, caprins) doivent procéder régulièrement à des opérations de désinsectisation des animaux.

Des renseignements sur les conditions de circulation des animaux sont fournis par la DSV au  05 49 79 37 44.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité