Aller au contenu principal

Social
Le placement en activité partielle pour les personnes à risque est élargi

Un décret publié au JO du 11 novembre vient de fixer les nouveaux critères qui permettent aux personnes vulnérables au Covid-19 de bénéficier de l’activité partielle.

© Pixabay

Depuis le 1er mai 2020, les salariés « vulnérables » face au risque de forme grave d’infection à la Covid-19 et les personnes cohabitant avec une personne vulnérable devaient être placés en activité partielle dès lors qu’ils ne pouvaient pas travailler ou télétravailler, sur la base d’un certificat d’isolement. La liste des personnes vulnérables éligibles au placement en activité partielle avait été fixée par décret début mai (personne de 65 ans et plus, antécédents cardiovasculaires, diabète non équilibré ou présentant des complications…).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Petites villes de demain : le programme pour relancer les communes rurales

Dans les Deux-Sèvres, 18 communes ont été retenues pour bénéficier du programme « Petites villes de demain ». Les EPCI de l’…

Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Réserves de substitution, Sèvres Niortaise
Les agriculteurs s'engagent collectivement à réduire de 50% les produits phytosanitaires à horizon 2025
Deux ans jour pour jour après la signature du protocole d'accord, la commission d'évaluation et de surveillance, en charge du…
Publicité