Aller au contenu principal

Le pois d’hiver et ses intérêts agronomiques et économiques

Le pois d’hiver peut être intéressant à cultiver dans le Thouarsais. Résistant aux coups de chaud, il permet d’économiser de l’azote.

Le choix des variétés de pois doit se faire en fonction de leur  résistance à la sécheresse, susceptible de toucher ponctuellement le territoire.
Le choix des variétés de pois doit se faire en fonction de leur résistance à la sécheresse, susceptible de toucher ponctuellement le territoire.
© N.C.

Une animation autour du pois d’hiver s’est déroulée le jeudi 28 avril sur l’exploitation de Philippe Emoré à Douron, sur la commune de Saint-Jouin-de-Marnes, dans le nord des Deux-Sèvres. Eric Versavel, conseiller grandes cultures à la chambre d’agriculture, et Élodie Tourton, de Terres Inovia, ont fait le point sur les différents aspects de la culture du pois d’hiver avec une vingtaine d’agriculteurs qui ont participé aux différents ateliers proposés sur la filière du pois, sa culture, sa protection et le matériel de récolte.

Du pois pour l’alimentation de récolte
Le marché du pois protéagineux peut se développer puisque l’offre reste encore très inférieure par rapport à la demande nationale et internationale. Cette culture mineure a pourtant de nombreux débouchés en alimentation animale et commence même à apparaître dans l’alimentation humaine. On observe néanmoins une progression de cette culture au niveau national, même si elle régresse dans les Deux-Sèvres, du fait notamment de la complexité de son pilotage, de la diminution des rendements et de son trop faible prix de revient, souvent tributaire des aides Pac.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 6 mai 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

En 4L, avec l’agriculture et la mécanique pour bagages
A 18 et 19 ans, Bastien Sémillé et Thomas Rousselot s’embarquent dans l’aventure du 4L Trophy, édition 2023. Pour faire honneur à…
Elections, Départementales, Deux-Sèvres, Coralie Denoues, juillet 2021
Trois tours nécessaires pour élire Coralie Denoues
La liste 100% Deux-Sèvres a obtenu une large majorité au second tour des élections dimanche 27 juin. Pour autant trois tours ont…
Sur les marchés, la Parthenaise tente de trouver l’équilibre
Un point sur le marché de la Parthenaise a été fait à l’occasion de l’assemblée générale de France Parthenaise, vendredi 2…
Les coopératives se mouillent pour maintenir l’élevage
Deux bâtiments neufs (l’un pour poules pondeuses, l’autre pour lapins) ont été inaugurés à Gascougnolles et à La Chapelle-Saint-…
Quelles règles concernant les nuisances sonores ?

Semer ou moissonner sans que personne ne le remarque est impossible ! Cependant, le bruit ne doit pas…

Éleveurs, ils fournissent 6,5 tonnes de viande par an aux cantines locales
Depuis 2014, treize éleveurs du bressuirais se sont structurés pour répondre aux appels d’offres de la restauration collective…
Publicité