Aller au contenu principal

Le porc bio a donné un nouvel élan à l’exploitation

Après l’arrêt de la production laitière, les associés se sont donné deux ans de réflexion avant de se lancer dans l’engraissement de porcs bio.

Éric et Pascal Nourrigeon partagent avec leur neveu, Alexis Gibault, le même enthousiasme pour l’élevage bio. 
À droite : Gérard Keraval, conseiller à la chambre d’agriculture.
Éric et Pascal Nourrigeon partagent avec leur neveu, Alexis Gibault, le même enthousiasme pour l’élevage bio.
À droite : Gérard Keraval, conseiller à la chambre d’agriculture.
© G.R.

Les voisins du Gaec des Villers, à Mougon, s’en sont étonné : « pas d’odeur, pas de lisier épandu ». Éric Nourrigeon, un des trois associés, s’amuse de cette remarque en forme d’interrogation. Lorsque cette production a été lancée, début 2016, ses interlocuteurs ne savaient pas qu’il s’agissait de l’engraissement de porcs bio.


Éric, son frère Pascal et Alexis Gibault, leur neveu, s’apprêtent à faire de la pédagogie. Le 10 novembre, la ferme sera ouverte aux visiteurs dans le cadre du mois de la bio (voir Agri 79 du 21 octobre). Tout sera prêt « pour que les gens s’informent », explique-t-il. Il attend des éleveurs conventionnels et bio, des jeunes et des voisins qui pourront se faire une idée de cet élevage sur paille et litière accumulée, comme le veut le cahier des charges.


La paille, c’est celle de la ferme. À ce jour, le Gaec en vend 100 hectares, « sans doute moins à l’avenir » car les porcelets en ont besoin d’une bonne quantité.

Plus d'infos dans le dossier porcs du journal Agri 79 du 4 novembre 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

19 marchés festifs tout au long de l’été
Lieu de convivialité, les MPP offrent aux agriculteurs une occasion de se faire connaître localement. Les agriculteurs se…
Le parcours hors norme de Georgina
Des terrains de handball au Gabon à l’élevage de porcs en France, Georgina Tchatchoua-Gbayuen a eu plusieurs vies. Cette femme d’…
Les curseurs techniques et humains, gages de réussite
Même si le contexte laitier est complexe, les Deux-Sèvres comptent des exploitations en bonne santé. Pour déterminer l’avenir,…
Départementales : les projets des candidats pour la ferme Deux-Sèvres
La Fnsea et les Jeunes agriculteurs des Deux-Sèvres ont convié, mercredi 9 juin, les candidats aux élections départementales pour…
Président de Capr’Inov, un exercice d’équilibriste
Avec la structuration du salon et son développement constant, le temps alloué à la préparation de Capr’Inov est important. Samuel…
La qualité de la farine donne du grain à moudre aux boulangers
Pétrir, mouler et cuire restent les gestes séculaires de la fabrication du pain, mais les ingrédients de base sont choisis selon…
Publicité